Retraités, comment se former à Internet

young woman helping old senior woman doing paperwork and administrative procedures with laptop computer at home

Si internet vous apparaît comme un casse-tête, une véritable  » toile » (web en anglais) d’araignée gigantesque, n’ayez crainte car de nombreuses solutions existent pour remédier à vos lacunes en la matière.Le premier travail à effectuer consiste à reconnaître que vous êtes ignorant, non pas parce que vous êtes un ou une incapable, mais tout simplement parce que votre génération n’a pas connu la révolution numérique . Vous devez vous convaincre de cette évidence avec humilité, sans chercher à rejeter la faute sur les autres ou sur votre propre bêtise. Cette idée très simple vous permettra de vous considérer avec indulgence, prêt à pénétrer dans le monde merveilleux et tentaculaire, il faut bien le reconnaître, d’internet.Avant de rechercher des aides extérieures parfois onéreuses, sondez votre entourage proche pour recruter des personnes susceptibles de vous apporter quelques notions de base et réponses aux questions essentielles : quel matériel dois-je acquérir, un ordinateur ou bien une tablette ? un smartphone est-il suffisant et existe-t-il des claviers adaptés à ma vue ? quels sont les fournisseurs d’accès les plus avantageux ? quels sont les moteurs de recherche les plus efficaces ? comment effectuer une recherche fructueuse ?Cette étape peut facilement être menée par vos enfants ou petits-enfants qui ont toujours quelques heures à vous consacrer. Une fois que vous aurez votre propre matériel et vos connexions branchées, vous pourrez alors vous laisser guider sur cette « toile » qui se déroule presque à l’infini. Vous pourrez vous instruire sur des tutoriels qui sont souvent gratuits et très pédagogiques. Il vous faudra également mémoriser et maîtriser le lexique de ces nouvelles technologies, mais vous avez déjà rencontré les termes les plus importants.Si personne n’est assez compatissant ou patient autour de vous pour guider vos premiers pas sur la planète du »web », vous pouvez vous diriger vers des aides institutionnelles. Il existe sûrement dans votre commune des services adaptés pour les personnes désireuses de se former à internet. Quelques cours et l’affaire est dans le sac.Dans de nombreuses médiathèques, des ordinateurs sont mis à la disposition des usagers. C’est aussi des moments que vous pouvez partager afin de parfaire votre connaissance de la Toile avec d’autres personnes, sans dépasser évidemment le niveau sonore autorisé dans ces lieux publics.Si vous n’avez pas de médiathèque à proximité de chez vous, il vous reste l’auto-formation qui consiste à faire évoluer votre maîtrise d’internet par vous-même. Vous n’aurez pas de difficulté à choisir les meilleurs moteurs de recherche : google, yahoo, internet explorer … Il vous suffit ensuite de taper les mots clés correspondant à votre recherche dans la bande de recherche et vous verrez apparaître tous les liens en rapport avec eux. Vous pourrez alors ouvrir les liens qui vous paraissent les plus pertinents pour répondre à votre questionnement.Restera ensuite le délicat travail de tri car si internet est une merveilleuse lucarne ouverte sur le monde, il faut savoir que c’est également une immense poubelle dans laquelle se déversent des monceaux d’informations erronées, de publicités ou encore de cookies qui cherchent à vous ficher sur des listes.Ces quelques conseils devraient toutefois vous permettre de déjouer les pièges de la Toile et surtout soyez sûr que vous êtes capable d’y arriver, c’est la clé de la réussite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *