Rédiger un testament, mode d’emploi

Le testament est un document écrit à travers lequel un individu indique les personnes auxquelles elle souhaite transmettre son patrimoine après sa mort. Dans la même mesure, le testament permet au testateur de préciser la personne à qui il confie le soin d’élever ses enfants ainsi que le genre d’obsèques qu’il désire avoir. Aussi, le testament ne prend effet qu’après le décès du testateur.

Pour ce faire, il existe deux principales formes de testament, à savoir le testament olographe et le testament authentique. Le testament olographe est la forme de testament la plus simple et la plus courante. Il est rédigé par le testateur lui-même et doit être écrit intégralement à la main. Pour cela, la personne peut utiliser du papier libre ou un tout autre support durable pour écrire ce type de testament. Pour sa mise en forme, il est important que chaque page du document soit bien numérotée, et par ailleurs, comporter une date précise ainsi que la signature du testateur sous peine d’une mise en cause de sa validité.

Pour ce qui est du testament authentique, il s’agit d’un testament plus formel. Ainsi, le testateur dicte à un notaire en présence d’un second notaire ou en présence de deux témoins le contenu du testament. Il est important que les deux témoins n’aient pas de lien de parenté ni entre eux ni avec le testateur. Une fois le testament rédigé, le premier notaire lit à voix haute son contenu en présence des témoins ou du deuxième notaire. S’il n’y a pas de contestation, le testateur signe chaque page du testament et le notaire ainsi que les témoins le contresignent pour l’authentifier.

Il est à noter que ce type de testament concerne plus particulièrement les personnes âgées ou les malades qui ne sont plus dans l’incapacité d’écrire. Le testament authentique est également indiqué dans l’anticipation d’une succession complexe de par son caractère officiel et donc difficile à contester. Concernant le contenu du testament, le testateur se doit d’être très clair dans ses propos. Pour cela, il est impératif de stipuler au début du testament « Ceci est mon testament » et éviter les termes « je souhaite » ou « j’aimerais » en optant pour l’expression « je lègue ma voiture, ma maison ou tout autre objet » pour montrer plus de précision.

Dans la même mesure, il doit stipuler de manière directe ses dernières volontés, ceci en indiquant les biens légués. Pour une maison ou un bâtiment, préciser l’adresse, pour de l’argent indiquer la banque dans laquelle se trouve le placement ainsi que le numéro de compte dans le cas où il en possède plusieurs. Pour ce qui est de la ou des personnes à gratifier, indiquer leurs noms, leurs prénoms ainsi que leurs dates de naissance. Avant de rédiger son testament, le testateur se doit de savoir qu’il peut changer d’avis et révoquer son testament à tout moment.

Pour un testament olographe, il suffit au testateur d’y inscrire un codicille manuscrit, le dater et le signer. Pour un testament authentique, le testateur peut soit effectuer un acte de changement auprès d’un notaire et deux témoins, soit rédiger un nouveau testament annulant le précédent.

Laisser un commentaire