Adapter son domicile au grand âge

Si la question de l’adaptation de son logement au grand âge se pose, il est important de savoir comment le faire. Avec l’âge, les besoins de mobilité et de confort changent, ce qui implique de faire quelques travaux de rénovation. Ainsi, pour des raisons sécuritaires, de confort et de bien-être, il est important d’effectuer des travaux d’adaptation de son logement pour y vivre. Comment ça se passe ?

Pourquoi adapter sa maison au grand âge ?

Avec l’âge tout change dans la vie d’une personne. La vision diminue, la vigueur s’estompe petit à petit, certaines fois, il est impossible de se déplacer tout seul, etc. Face à tous ces changements, le mode et l’environnement de vie doivent aussi subir des modifications.

Selon certaines études récentes, plus de 10000 personnes âgées seraient décédées suite à une chute dans leurs logements. Plus de 450000 seniors de plus de 65 ans font l’objet de chutes chaque année, ce qui amène certains dans des urgences. Les conséquences psychologiques et physiques ne sont pas à compter.

Votre sécurité est importante lorsque vous prenez de l’âge. Vous n’avez plus les mêmes réflexes, ainsi que votre énergie de jeunesse. C’est effrayant, oui ! Mais la vie est faite de saisons. Pour vivre en toute sécurité et augmenter votre capacité à vivre longtemps, des aménagements de votre domicile doivent être faits.

Par exemple, dans le logement, il faut plus d’éclairage pour faciliter les mouvements, il faut désencombrer l’espace et le rendre plus aéré, etc. L’aménagement du domicile au grand âge est réalisé pour garantir  la sécurité, le confort et le bien-être de la personne âgée.

Comment faire l’aménagement ?

L’aménagement n’est pas une chose à prendre à la légère. Il ne s’agit pas de travaux de rénovation habituels. La première chose à faire est de considérer tout ce qui a changé. Tout le monde n’a pas les mêmes besoins dans la vieillesse. Par exemple, si votre vision a baissé, ou si vous n’arrivez pas à marcher convenablement, veuillez le noter. Cela vous permettra de savoir par où commencer.

Avant de se lancer dans la réalisation de grands travaux, certaines choses peuvent être changées. Commencez par mieux ranger les choses. Il faut plus d’espace dans le logement pour faciliter la mobilité. Les affaires et articles doivent être bien rangés. Préférez les étagères et les meubles qui ne sont pas trop en hauteur. Cela vous permettra de ne pas trop vous baisser, mais aussi de ne pas aller les chercher en hauteur.

En outre, pensez à changer la fonctionnalité des pièces. Si vous avez votre bureau au rez-de chaussée et que votre chambre se trouve à l’étage, c’est le moment de faire l’inverse. Pensez à faire de votre bureau, la chambre pour dormir. Cela vous permettra de faire moins d’effort, et même de travailler depuis votre chambre. Les fils et câbles électriques doivent être bien rangés afin d’éviter tout risque à l’électrocution et préserver la santé de tous ceux qui vivent dans le logement.

Maintenant, il faut penser aux grands travaux. Certaines pièces ont besoin d’un peu plus d’aménagement. Tout de même, il faut que les travaux soient effectués par priorité. Posez-vous la question : quelles sont les pièces que vous utilisez généralement ? Selon certains experts, la salle de bain, la cuisine et le salon sont les pièces les plus utilisées dans la maison.

Commencez par aménager la salle de bain. Supprimez la baignoire et faites installer une douche. En plus, n’hésitez pas à opter pour une barre d’appui dans la pièce et un tabouret pour vous asseoir. Concernant le salon par exemple, optez pour un style minimaliste. Il sera peut-être nécessaire de supprimer les tapis et moquettes et utiliser les revêtements antidérapants.

Pour votre chambre à coucher et les couloirs par exemple, débarrassez-vous des meubles que vous n’utilisez pas souvent. Par exemple, enlevez les pots de fleurs, les objets qui peuvent obstruer le passage à tout moment de la journée.

L’utilisation des luminaires est importante pour éclairer au maximum la pièce. Au grand âge, la vision diminue progressivement. C’est la raison pour laquelle il est important d’utiliser différents types de luminaires additionnels. Par exemple, mettez des appliques, des lampadaires pour mieux éclairer les pièces.

Quelles sont les aides financières disponibles pour l’aménagement de logement au grand âge ?

Il existe différentes aides pour aménager son logement. En fonction de celle que vous aurez choisie, il peut y avoir des conditions à respecter. Vous pouvez solliciter la CARSAT pour bénéficier de l’aide à l’habitat. Il y a aussi l’APA, l’ANAH, les aides fiscales et bien d’autres.

Pour ceux qui ne bénéficient pas de l’APA, ils peuvent opter pour l’Aide à l’habitat et le kit prévention.

Toutes ces aides vous permettent de réduire les dépenses destinées à l’aménagement de votre domicile. Profitez de ces aides financières pour vivre vos derniers jours dans le bonheur.

Familles, comment simplifier la vie de vos seniors

Les seniors ou personnes âgées sont souvent vulnérables et ont besoin de soins appropriés. A l’âge adulte, la vie devient difficile parce que les facultés motrices sont réduites, diverses maladies commencent par se prononcer et deviennent chroniques pour ne citer que ceux-là. Il est alors important de simplifier la vie de vos seniors en leur permettant de finir leurs jours en pleine santé, épanouis et heureux. Comment simplifier la vie de vos seniors ?

Communiquer avec les seniors sans les infantiliser

Lorsque vos parents, vos proches ou tuteurs prennent de l’âge, ils deviennent vulnérables. Vous devez leur apporter le soutien et l’assistance dont ils ont besoin en famille, et ce de la bonne manière. Tout commence véritablement par la communication efficace entre toutes les parties prenantes. En effet, il faut que tous les membres de la famille acceptent le vieillissement de leurs parents et comprennent que cela vient avec des changements. Les seniors ont tendance à agir comme des enfants, à oublier les choses qu’on leur dit, à être récalcitrants, etc.

Tout de même, vous ne devriez pas leur parler comme s’ils étaient des enfants ou des incapables. Sachez tout simplement que le vieillissement vient avec de profondes modifications dans la vie de tous les jours. Prenez donc le temps de les écouter, de comprendre ce qu’ils ressentent et de trouver les bonnes expressions pour relater avec eux. Parce qu’ils ne sont pas des enfants, ne pensez pas et ne prenez pas de décisions à leur place. Cherchez toujours à obtenir leurs avis et ceux des professionnels dans toute décision que vous prendrez.

Communiquer avec les seniors en tenant compte de leurs spécificités

Avec le vieillissement, il y a des troubles chez les seniors et de nombreux changements. Il est nécessaire de comprendre les spécificités de votre interlocuteur afin de savoir comment relater avec lui. Les seniors ont généralement besoin de vivre dans un endroit moins bruyant, calme et dans lequel ils pourront vivre en dehors du stress. Par exemple, certaines personnes âgées ont une mauvaise mémoire de travail. Il faut être patient avec eux, leur faire des rappels constamment afin qu’ils sachent ce qu’ils doivent faire.

En outre, si vos seniors présentent des troubles de cognition, faites appel à un spécialiste pour savoir comment relater avec eux. Sachez que, même lorsqu’ils ont des troubles cognitifs, ils restent des personnes à part entière et ont besoin de respect. Pour cela, ne leur donnez pas des ordres en communiquant avec eux, ils pourront être frustrés et ne pas apprécier. Par exemple, il faut éviter au maximum les « tu devrais faire ceci ou cela ». Optez pour « je peux t’aider à faire ceci ou cela » à la place. Cela leur donnera l’impression que vous vous préoccupez d’eux et que vous avez leurs intérêts à cœur.

Rassurer les personnes âgées en leur créant un environnement adéquat

Les seniors sont souvent confrontés à des situations traumatisantes et stressantes. Lorsqu’elles perdent leur autonomie, cela peut devenir insupportable et inconfortable pour eux. Par exemple, ils perdent leur rôle de parents et deviennent ceux de qui ont doit prendre charge, ils deviennent dépendants de leurs enfants et proches. C’est ainsi qu’ils sont dans une lutte perpétuelle pour garder le contrôle de leurs vies, mais en vain. De plus, la confusion mentale, les prises en charge médicales et autres peuvent les conduire dans des situations stressantes.

C’est la raison pour laquelle vous devez créer un environnement calme pour vos personnes âgées. Assurez-vous de les loger dans des chambres insonorisées et confortables. Les seniors ont besoin de passer du temps seul mais aussi en compagnie de leurs proches. Rassurez-les tout le temps que vous êtes là pour les aider et prendre soin d’eux. Soyez à leur disposition ou mettez tout ce dont ils ont besoin à leur disposition. S’il est possible, engagez un personnel qualifié pour les prendre en charge dans cette période difficile pour eux.

Opter pour les résidences services ou maisons de retraites médicalisées si nécessaire

Si vous avez des difficultés à prendre en charge vos seniors en famille, chez vous ou dans leurs maisons, il existe de nombreuses autres solutions. Vous pouvez opter pour des maisons médicalisées pour seniors, des résidences services ou des centres spécialisés dans lesquels ils sont pris en charge parfaitement. Dans ces endroits, le personnel qualifié pourra les prendre en charge comme il se doit.

De plus, ils pourront y faire la rencontre de plusieurs autres seniors avec lesquels ils feront connaissance et partageront de bons moments ensemble. Dans des centres spécialisés, les seniors sont exposés aux activités de groupe, aux activités sportives et autres activités de détente qui leur permettent d’avoir une vie accomplie. Même si ce genre d’endroits peut coûter une fortune, vos seniors y passeront de bons moments et y trouveront une certaine harmonie.

Services pour les séniors à Strasbourg

Dans les pays avancés, l’effectif de la population est caractérisé par un nombre conséquent de séniors. La déliquescence de l’état de santé de certains sexagénaires nécessite un suivi régulier. Les maisons de retraite viennent apporter une réponse à cette exigence sanitaire Des centres d’accueil sont créés davantage en vue d’apporter une solution à la gestion du troisième âge. Présents dans plusieurs villes françaises, ces centres offrent de nombreuses prestations pour le bien-être des séniors. 

Ces centres d’accueil pour séniors disposent de personnel qualifié et d’équipements adéquats en vue de bien suivre les séniors. Par ailleurs en France et spécialement dans la ville de Strasbourg, ces établissements sont légion.  C’est l’exemple des résidences ESSENTIELLES, des établissements DOMITYS, de la villa Médicis ou du centre Olivia les 2 rives, spécialisés dans les soins pour séniors à Strasbourg.

Services pour séniors à Strasbourg : les résidences ESSENTIELLES et établissements DOMITYS  

Les résidences ESSENTIELLES et DOMITYS sont des centres d’hébergement et de soins pour séniors. Ils sont situés dans la ville de Strasbourg et proposent diverses prestations pour la gestion du troisième âge.

Les résidences ESSENTIELLES  

Les résidences ESSENTIELLES disposent d’équipements pour le bien-être des personnes âgées. Cet établissement offre un cadre de vie propice au repos et à la détente des sexagénaires. De nombreux commerces sont installés à proximité du centre. De ce fait, il est facile pour les séniors de se procurer les biens et services dont ils ont besoin. Le centre dispose d’une équipe dynamique et dévouée à la tâche. Les résidents peuvent s’occuper à plusieurs activités. Ils peuvent se faire faire des soins de beauté, pratiquer des activités sportives dans les salles aménagées à cet effet. Le centre met également des piscines et des saunas à la disposition des séniors. Au regard de la diversité des activités proposées, les résidences essentielles sont très bénéfiques pour le séjour des séniors. 

Les établissements DOMITYS  

En dehors des résidences essentielles, les établissements DOMITYS de Strasbourg accueillent également les séniors. Les appartements disposent des équipements adéquats pour l’hébergement et le séjour des séniors. L’une des particularités de ce centre est qu’il vous laisse la possibilité de personnaliser la décoration de l’appartement de séjour de votre senior. Afin que celui-ci ne se sente pas dépaysé , vous pouvez donc opter pour une décoration qui s’apparente à celle de sa résidence d’origine. Les logements sont pourvus de terrasse et de balcon pour le grand bonheur des séniors. En vue de leur assurer une robuste santé, il leur ait servi leur repas de prédilection. La préparation de ces plats fait l’objet d’un contrôle de diététicien.

Services pour séniors à Strasbourg : la villa Médicis et Olivia les 2 rives 

Dans les pays avancés, l’effectif de la population est caractérisé par un nombre croissant de séniors. Ils ont besoin d’attention et de soins particuliers. A cet effet des établissements d’accueil pour séniors sont essaimés un peu partout en France. La ville de Strasbourg ne déroge pas à cette dynamique. Elle abrite entre autres la villa Médicis et le centre Olivia les 2 rives.

La villa Médicis 

À Strasbourg, vous pouvez confier les soins des séniors au centre Médicis. C’est un bâtiment ultra moderne construit sur la presqu’île André Malraux. Le décor offert aux résidents est prestigieux et le style des logements s’apparente à celui des habitats bourgeois de province. Les séniors retrouveront dans ce lieu, la volupté le calme et le luxe.  Cet établissement comporte 84 appartements. Il est pourvu également d’un sauna, d’une salle de gym, d’une piscine. Ce centre propose de nombreux services dont principalement l’hébergement et les soins.  Dans cet établissement, les seniors bénéficient de tout le confort nécessaire pour un séjour agréable et paisible. Le séjour dans ce lieu permet aux sexagénaires de développer et d’entretenir une vie sociale et relationnelle. Cette opportunité se traduit par l’organisation d’activités de loisirs et sportives ayant pour but de stimuler les capacités sensorielles, mémorielles et physiques des séniors. 

Les séniors ont donc la possibilité de participer à des ateliers d’échange, à des activités de jardinage, à des jeux de carte et de société. Les pensionnaires de la villa Médicis peuvent également passer des moments de lecture à la bibliothèque.

Olivia les 2 rives 

Le centre Olivia les 2 rives s’est donné pour vocation de lutter contre l’isolement des seniors. Le centre organise diverses activités et ateliers à l’endroit des personnes du troisième âge. Ces activités contribuent à la vie sociale et au divertissement des personnes âgées. Pour ce faire l’établissement dispose d’un jardin, d’une médiathèque et d’une piscine. Cet établissement laisse l’accès aux visites des seniors par leurs proches et parents à tout moment. Les pensionnaires de centre continuent de bénéficier de l’affection, de l’amour et des échanges avec d’autres personnes. 

La décoration des appartements est personnalisable en fonction des envies du résident. Les logements sont équipés d’appareils modernes qui facilitent le quotidien des séniors. Les pensionnaires bénéficient donc de la téléassistance. Les appartements sont dotés de balcon et de terrasse pour garantir le maximum de confort aux séniors.

Les services séniors à Lille

Vous avez un sénior et vous voulez lui épargner l’isolement et la solitude ? Si tel est le cas et que vous résidez à Lille, vous pouvez solliciter les services des centres d’accueil de séniors. La ville de Lille abrite de nombreux centres consacrés aux soins et au bien-être des séniors. Au nombre de ces établissements, figure le piano Lille cail, la résidence au vert feuillage. Vous pouvez aussi choisir la résidence au vert feuillage ou le centre Korian Gambetta. Tout compte fait, vous retrouverez dans ces centres du personnel qualifié et formé pour l’assistance aux séniors. Ils sont pourvus également d’équipements modernes en vue de faciliter le quotidien des séniors.

Services pour séniors à Lille : le centre le piano Lille cail 

La Résidence Cail – Le Piano est située à Hellemmes Lille dans le nord de la France. Ce centre dispose de plus de 140 logements composés de studio et d’appartements de 3 pièces. La plupart des logements sont pourvus d’une cuisine, d’une salle de bain bien équipée, d’un balcon, d’une terrasse et d’un accès Wifi. Les repas sont préparés sur place à base de produits frais par un chef et servis dans un restaurant climatisé et très convivial.

Un espace beauté multiservice propose des services de coiffure, d’esthétique ainsi qu’une blanchisserie. Le centre dispose aussi d’un bar, d’un jardin, d’une bibliothèque, d’un lieu de culte et d’un minibus pour les sorties.

La résidence est accessible aux handicapés et les animaux y sont autorisés. Même en semaine, les résidents peuvent recevoir de la visite. Une équipe est présente pour satisfaire à tout moment les attentes des résidents.

Services pour séniors Lille la résidence au vert feuillage 

Situé à Lille dans le nord de la France, l’établissement Résidence au Vert Feuillage est une structure publique qui accueille les personnes en perte d’autonomie.

Le centre a une capacité d’hébergement constituée de 25 chambres. Celles-ci ont une superficie de 18 min 2 s en moyenne et sont équipées d’un système de signaux d’appel. Il est également doté d’un jardin thérapeutique et d’équipements multimédia. 

Les repas servis sont préparés sur place avec la supervision d’une diététicienne. Dans le but d’agrémenter le séjour des résidents, ceux-ci peuvent manger en compagnie de leurs proches. Le centre dispose d’un espace beauté qui offre les services d’un coiffeur, d’une esthéticienne et de pédicure.

Deux médecins sont à pied d’œuvre chaque jour aux côtés des pensionnaires du centre au Vert Feuillage. Ils sont assistés par des infirmières, un kinésithérapeute, un ergothérapeute, un psychomotricien et un psychologue. La nuit, des aides-soignants prennent le relais pour assurer la continuité des services.

Services pour séniors à Lille : le centre Korian Gambetta 

Le centre Korian est situé dans le quartier Wazemmes à quelques pas du centre-ville de Lilles. Il propose aux séniors un cadre de vie agréable.

Pour leur bien-être, les résidents ont à leurs dispositions un espace réservé à la balnéothérapie et un autre dédié à la stimulation multi sensorielle. Ils bénéficient également de séances de kinésithérapie. Chacun des résidents jouit d’un suivi personnalisé qui dépend de ses besoins et de ses motivations.

Le centre dispose d’une cuisine, d’un salon de coiffure et d’un service de blanchisserie. À la demande des seniors, le centre peut mettre à leur disposition les soins de spécialistes de beauté. Les séniors peuvent profiter du jardin dont l’établissement dispose ainsi que des nombreuses activités qui sont organisées pour eux.

Le centre Korian Gambetta dispose également d’une unité de vie spéciale réservée à l’accueil des personnes atteintes d’Alzheimer, Parkinson ou de troubles apparentés. Dans cette unité de vie, les résidents ont à leurs côtés des professionnels qui ne ménagent aucun effort pour améliorer leur qualité de vie.

Services pour séniors à Lille l’établissement Agapanthe 

L’établissement DOMITYS Agapanthe est situé non loin du Centre-Ville de Lille. De par sa situation géographique, le centre offre aux résidents un cadre paisible, naturel. Sa proximité avec les infrastructures de transport en commun permet aux résidents de se fondre très rapidement dans l’effervescence du Centre-Ville. 

L’établissement dispose de 122 logements meublés et personnalisables destinés à des séniors autonomes, mais aussi semi-valides. Chacune des chambres bénéficie d’un accès au réseau Wifi et d’un abonnement aux bouquets Canal plus.

Un salon de coiffure est mis à la disposition des résidents pour l’entretien de leur coupe de cheveux. Le centre Agapanthe dispose d’un jardin propice à la détente et aux activités en plein air. De nombreuses activités récréatives, mais aussi créatives sont organisées pour permettre l’épanouissement des séniors. En plus du menu collectif servi dans un restaurant convivial, les personnes qui observent un régime alimentaire particulier bénéficient d’un menu personnalisé. Par ailleurs, les animaux de compagnie sont acceptés dans ce centre.

Le centre dispose d’une piscine chauffée, d’une bibliothèque ainsi qu’un restaurant privé.  Le personnel du centre est disponible 24 h/24 tous les jours de la semaine. 

Services séniors à Bordeaux

À Bordeaux les séniors peuvent bénéficier d’un hébergement et d’un accompagnement dans leurs vieux jours dans plusieurs structures d’accueil. Les centres DOMITYS, les Templitudes, DANAE, Emera ou SENIORIALES proposent des prestations d’hébergement et de soins aux séniors.

Quels sont les services pour séniors à Bordeaux : le centre DOMITYS ?

DOMITYS Le Millésime est situé dans le quartier Bacalan, à Bordeaux. Il offre aux séniors de prestigieux services dans un cadre idyllique. L’établissement comporte un espace beauté dans lequel les séniors ont à leur disposition un coiffeur et une esthéticienne. La salle de sport, l’aire de pétanque, mais aussi la piscine, permettent aux séniors de conserver la pleine forme.

Le centre a prévu des espaces de loisirs. Les pensionnaires peuvent se divertir au bar ou à la salle dédiée aux activités manuelles et créatives. Une salle télé et une bibliothèque bien fournies y ont été également aménagées. Les repas sont servis aux résidents dans un charmant restaurant matin et soir.

Les séniors sont logés dans 143 chambres bien équipées réparties sur cinq étages. Chacune des chambres est équipée entre autres d’un téléphone, d’un accès à internet, d’une cuisine et d’une douche. De même, chaque chambre est pourvue d’une terrasse ou d’un balcon.

Le personnel se met à l’entière disposition des séniors en vue de rendre leur séjour inoubliable.

Services pour séniors à Bordeaux : le centre les Templitudes 

Le Centre les Templitudes est un véritable havre de paix situé en plein cœur de Bordeaux. La résidence dispose d’un jardin autour duquel sont disposés les quatre bâtiments qui composent ce centre. Ces quatre bâtiments disposent de 59 logements.

Les logements possèdent chacun un balcon ou une terrasse. Les pensionnaires bénéficient d’un accès illimité à internet, d’une salle multimédia et d’une bibliothèque. Un salon a été aménagé pour diverses activités d’intérieur. De même, ce centre abrite un salon de thé et un restaurant qui offre aux séniors des mets de qualité tous les jours.

En plus des nombreuses activités qui se déroulent dans cet établissement, il est parfois organisé des sorties de groupe. Lors de ces excursions, les animaux de compagnie sont acceptés. Par ailleurs, un gardien est présent dans la résidence 24 h/24 pour assurer la sécurité.

En dehors des services précités, le centre Les Templitudes offre un service agréé d’aide à domicile. 

Services pour séniors à Bordeaux : le centre DANAE Mérignac 

Le centre DANAE est l’une des références en France en matière de soins pour les séniors. Il est situé dans la ville de Bordeaux et sa notoriété est liée à la multiplicité des services qu’il offre. DANAE est une sorte de village de retraite pour les séniors où de nombreuses activités sont proposées pour l’épanouissement des résidents. Ce centre dispose d’une bibliothèque pour les seniors passionnés de lecture. Les cuisines sont bien équipées et les douches possèdent des salles d’eau à l’Italienne. Certains logements possèdent un balcon et une terrasse. 

Les services fournis aux séniors sont déployés par un personnel de grande compétence. Les médecins, infirmiers, kinésithérapeutes sont à pied d’œuvre pour être aux petits soins des pensionnaires du centre. 

Services pour séniors à Bordeaux : le centre Emera douceur de France 

À Bordeaux, en dehors du centre DANAE sis à Mérignac, celui d’Emera douceur ouvre également ses portes pour l’hébergement et les soins aux séniors. Au centre Emera, le confort des seniors occupe une place prépondérante. Les appartements mis en location sont très bien équipés et permettent ainsi aux seniors de se sentir bien. Par ailleurs, le centre est scindé en deux grandes parties. La première partie héberge les séniors autonomes. Quant à la seconde, elle regroupe ceux qui nécessitent un suivi journalier. De nombreuses activités sont prévues pour égayer le quotidien des sexagénaires résidents. Des jeux et divertissements sont organisés régulièrement en vue de stimuler les capacités sensorielles, mémorielles et physiques des séniors. Leur séjour à Emera leur permet de lutter contre l’isolement et de nouer de nouvelles amitiés.

Services pour séniors à Bordeaux : les centres SENIORIALES 

La ville de Bordeaux en France est l’une des mieux pourvues en résidences pour séniors. On y dénombre plusieurs centres spécialisés dans l’administration de soins aux personnes du troisième âge. C’est l’exemple des centres SENIORIALES dont l’utilité n’est plus à prouver. Ces établissements proposent plusieurs types d’activités de loisirs pour l’épanouissement personnel des résidents. Ces activités concernent la lecture, les cours de musique et divers jeux. Elles permettent aux séniors de s’occuper tout en se faisant de nouveaux amis et entretenant ainsi leur vie sociale. Ces activités permettent aux résidents seniors de reprendre quelques coups de jeunesse. Les SENIORIALES mettent un accent particulier sur le confort des pensionnaires. Le séjour des séniors dans les centres SENIORIALES se déroule dans un cadre confortable et paisible. Aux centres SENIORIALES de Bordeaux, les seniors sont à l’abri de l’isolement et de la solitude. Le personnel qualifié sur place y veille et ne ménage aucun effort pour que les résidents ne ressentent pas le dépaysement.

Trouver une maison de retraite médicalisée

Les maisons de retraite médicalisées accueillent les séniors en perte d’autonomie. L’admission en maison de retraite médicalisée se fait en suivant un certain nombre de procédures. En amont il faudra prendre cette décision et procéder au choix convenable d’établissement d’accueil. En aval, vous devez avoir à l’esprit que l’hébergement et les soins nécessitent des frais que vous devez prévoir. 

Comment fonctionne une maison de retraite médicalisée ? 

Les maisons de retraite sont des lieux conçus spécialement pour les séniors en perte d’autonomie. Ces centres disposent des infrastructures adaptées aux besoins des résidents. Dans les maisons de retraite médicalisées, chaque sénior dispose de sa chambre. Les appartements sont très bien équipés en vue de garantir le confort et le bien-être aux résidents. En vue de mieux accompagner les résidents, diverses prestations sont proposées par les maisons de retraite. Il s’agit entre autres, de la restauration, de l’entretien, des animations et du blanchissage. Les maisons de retraite établissent et entretiennent un lien convivial de communication avec les familles des séniors. 

Chaque maison de retraite médicalisée se dote d’un personnel soignant qualifié et pluridisciplinaire composé de spécialistes issus de plusieurs domaines. Ce personnel comporte entre autres des infirmières, des médecins, des psychologues, et des aides-soignantes. Avec tous ces professionnels, les séniors bénéficient d’une prise en charge sanitaire adéquate. 

À part le corps sanitaire, dans les maisons de retraite, il est possible de retrouver des unités spécialisées. Celles-ci ont pour mission d’intervenir dans des situations qui dépassent les compétences du personnel soignant. Ces unités paramédicales opèrent également en cohésion avec le personnel médical. À titre d’exemple, une unité spécialisée peut intervenir pour offrir une surveillance permanente à des séniors jugés très fragiles. Les maisons de retraite ne ménagent pas leur effort en vue de toujours assurer la diversité de services. 

Admission en maison de retraite médicalisée : quelles démarches suivre ?

Pour être admis dans une maison de retraite médicalisée, quelques procédures sont à suivre. 

En premier lieu, le dossier médical du sénior doit être à jour. Avant de prendre une décision d’admission en maison de retraite médicalisée, celle-ci exige une évaluation sanitaire. Elle permet d’avoir une idée bien précise de votre état de santé en vue de prévoir les soins nécessaires. À cet effet, un formulaire doit être rempli et validé par un médecin qualifié. 

En deuxième lieu, le sénior doit fournir des informations sur sa situation familiale, ses revenus, etc. 

Après cette étape, vous aurez à fournir les pièces qui composeront le dossier officiel. Il s’agit : 

  • d’une pièce d’identité, 
  • d’un certificat de sécurité sociale,
  • d’une copie de la mutuelle ou d’assurance,
  • des pièces justificatives des revenus et des ressources. 

L’étape du dépôt de dossier est celle qui précède l’accession. Elle constitue en effet, une sorte de demande officielle adressée à la maison de retraite.  Veillez à ce que tous ces éléments soient réunis pour plus de célérité dans l’étude rapide de votre dossier. 

Admission en maison de retraite médicalisée : à qui incombe la décision ?

La décision d’envoi d’une personne âgée en maison de retraite médicalisée est prise en fonction de sa santé physique et mentale. Elle peut être prise par la personne concernée elle-même, par l’un de ses enfants ou parents proches ou par son tuteur (en cas de placement sous régime juridique). 

Quelles que puissent être les circonstances, il est indispensable d’établir un certificat médical (généralement délivré par le médecin traitant). Ce document attestera l’incapacité à vivre seul et de la perte d’autonomie du sénior. Le consentement de la personne âgée reste cependant indispensable et ne peut être remis en cause que par un juge. Cette remise en cause est faite suite à des examens qui devront révéler la réelle incapacité du sénior à vivre seul et à prendre des décisions par lui-même.

Choix d’une maison de retraite médicalisée : quels sont les critères à suivre ?

Le choix de la maison de retraite médicalisée doit se baser sur certains critères, que sont :

  • la localisation de la maison de retraite pour faciliter les visites,
  • les services proposés par la maison,
  • les horaires et jours de visites,
  • les activités ludiques, sportives, etc. organisées,
  • l’organisation des soins en journée et pendant la nuit,
  • les tarifs proposés.

En ce qui concerne le tarif, assurez-vous qu’il soit à la portée de votre budget.

Quels sont les tarifs d’une maison de retraite médicalisée ?

Le tarif d’une maison de retraite médicalisée est la plupart du temps comporte trois volets.

Le premier volet est celui de l’hôtellerie (11 616 €/an en moyenne). Il est pris en charge par le résident ou sa famille. Pour s’en acquitter, on peut aussi faire appel à des aides.

Le deuxième volet concerne les soins dispensés (11 844 €/an en moyenne). Il est pris en charge par l’assurance maladie.

Le dernier volet est afférent à la perte d’autonomie (11 245 €/an en moyenne). Il est partiellement couvert par l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (A.P.A.).

Ces trois composantes rassemblées donnent 34 707 €/an en moyenne. Toutefois, diverses aides et accompagnement peuvent venir réduire de moitié ce montant.

Travailler en maison de retraite

Deux possibilités sont envisageables pour une prise en charge des personnes du troisième âge qui deviennent dépendantes.  La première option est la fourniture de soins et d’ assistance à domicile. La seconde formule consiste en son admission dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (E.H.P.A.D.). Le travail du personnel de ces centres d’accueil présente un certain nombre d’avantages. Toutefois les professions exercées en maison de retraite ne sont pas exemptes de pénibilité.  Ces contraintes requièrent de disposer ou de développer certaines aptitudes.

Quels sont les avantages à faire carrière dans les métiers de maison de retraite ?

Le secteur des soins aux séniors est en plein essor et le restera pour longtemps. Au fil des années, la société compte de plus en plus de personnes du troisième âge. Choisir un métier de maison de retraite revient à s’assurer une stabilité professionnelle pour l’avenir. La demande en compétences et personnel d’E.H.P.A.D sera toujours présente et forte puisque la population vieillit en grande partie.

Travailler dans une maison de retraite vous fera retrouver une nouvelle famille. Habituellement vous passerez une grande partie de votre temps de la journée avec vos collègues et les résidents. Travailler dans une maison de retraite vous fera accomplir une mission humanitaire.  Rendre joyeux l’autre, lui apporter de la compagnie et de l’écoute est un acte avant tout divin et humanitaire. 

Par ailleurs, les horaires de travail dans une maison de retraite sont flexibles. Vous avez la latitude d’organiser votre emploi du temps comme bon vous semble.

Quelles sont les professions exercées en maison de retraite ?

Au nombre des métiers exercés en maison de retraite, on retrouve celui d’infirmier d’État. Il est chargé de fournir des soins tels que les prises de tension, les pansements ou les injections. Le diplôme d’infirmier d’État est obtenu après 3 ans de formation dans un institut de soins infirmiers. L’accès à cette formation se fait habituellement sur concours après le baccalauréat.

L’aide-soignant assiste les résidents en perte d’autonomie dans leur besoin quotidien. Il travaille sous la responsabilité de l’infirmier. Le diplôme d’aide-soignant s’obtient au bout d’une année de formation dans un institut d’aide-soignant.

L’aidant médico-psychologique assiste les personnes âgées atteintes de déficiences mentales à l’instar de la maladie d’Alzheimer.  Il apporte une aide à la stimulation, à l’éveil et à la communication des résidents. Le diplôme d’aide médico-psychologique peut être obtenu sans le baccalauréat après une durée de formation qui varie d’un à deux ans. 

L’agent de service hospitalier intervient dans l’entretien des infrastructures hospitalières qui accueillent les séniors. Il veille donc à ce que le cadre d’hébergement soit confortable pour le résident. Aucun diplôme officiel n’existe pour cette fonction en E.H.P.A.D.

L’auxiliaire de vie sociale accompagne les personnes dépendantes dans leurs actes quotidiens en E.H.P.A.D. Au nombre de ces besoins, on peut citer l’habillement, les toilettes, les loisirs et dès fois le simple changement de position. Dans ce sens, l’auxiliaire contribue à la vie sociale du sénior. Le diplôme d’auxiliaire de vie sociale est obtenu à l’issue d’une année de formation. En 2016, un diplôme a été instauré pour fusionner le diplôme aide médico-psychologique et celui d’auxiliaire de vie sociale.

Des métiers du corps paramédical sont également présents et utiles en E.H.P.A.D. Au nombre de ceux-ci on peut citer entre autres, les kinésithérapeutes, les psychomotriciens et les orthophonistes.  Un médecin se charge de la supervision de toutes les activités de soins prodigués dans un E.H.P.A.D.

Quelles sont les aptitudes requises pour exercer un métier de maison de retraite ?

Le travail dans une maison de retraite nécessite d’avoir un certain nombre d’états d’esprit et de développer certains traits de caractère.  Assister et accompagner les séniors nécessite d’avoir un esprit d’écoute, de la patience, du respect et de la compassion. Vous devez avoir un sens relationnel élevé. Dans certaines éventualités, vous devriez vous intéresser à la gestion de la fin de vie. Cela vous permettra de ne pas vous sentir dérouté face à un décès d’un sénior. 

Assister des personnes qui sont fragiles du point de vue physique et psychologique peut constituer un vrai challenge. À ce titre, vous devez avoir un excellent équilibre psychologique au préalable avant d’embrasser une carrière de métier en maison de retraite. 

Métier de maison de retraite : combien gagne-t-on ?

Prenez l’exemple d’un auxiliaire de vie. Son revenu minimum brut mensuel est de 1 520 euros pour un emploi du temps hebdomadaire de 35 heures. Un auxiliaire de vie en fin de carrière dans le public perçoit environ 1 700 euros bruts. Dans le privé, ce montant est de 2 000 euros.  En complément du salaire, d’autres revenus additionnels sont perçus par les auxiliaires de vie qui travaillent les week-ends et jours fériés.

Travailler en maison de retraite. est-il pénible ?

Exercer en E.H.P.A.D. peut-être pénible si les locaux n’ont pas été bien aménagés. À titre d’exemple, la présence d’escaliers peut entraver le déplacement et la manutention des séniors en perte d’autonomie. Des portes trop étroites peuvent être de même sources de difficultés de mobilité des résidents.

À ces considérations liées aux infrastructures s’ajoute le poids psychologique lié aux risques d‘agression verbale et physique. Dès fois, la gestion du décès d’un sénior peut désemparer l’auxiliaire de vie sociale s’il n’en était pas préparé psychologiquement. 

Quel est le coût d’une maison de retraite?

Le calcul du coût d’une maison de retraite se fait en fonction de deux tarifs, que sont le tarif dépendance et le tarif hébergement. A savoir que le forfait soins ne doit pas être pris en charge par le résident mais par l’assurance maladie. Ce n’est donc pas au résident de s’acquitter du coût de ce forfait.

Le tarif dépendance correspond à un montant qui se définit en fonction du niveau de dépendance du résident. Plus le résident est dépendant et demande donc une assistance plus poussée, plus le montant du forfait sera élevé. A savoir que le forfait dépendance se divise en trois catégories de tarifs. Le plus important s’adresse aux personnes appartenant aux groupes iso-ressources (GIR) 1 et 2. Le deuxième s’adresse aux résidents des GIR 3 et 4.

Et enfin le troisième aux résidents qui appartiennent aux GIR 5 et 6. Cela étant, une personne qui relève des GIR 1 et 2 bénéficie d’une allocation personnalisée d’autonomie qui couvre en partie le coût du forfait dépendance. Le reste de la somme dont il faut encore s’acquitter est évalué selon les revenus du résident, ou des éventuels proches qui prendraient en charge le coût de la maison de retraite.

Ensuite, il faut compter le tarif hébergement dont le coût est totalement imputé au résident. Il n’existe pas d’allocation, ou autres aides, pour compenser cette somme. Néanmoins, il se peut que l’ensemble des ressources du résident ne suffisent pas à couvrir le tarif hébergement. Auquel cas, un dossier peut être monté auprès de l’aide sociale départementale. Si le dossier est accepté, c’est-à-dire qu’il y a preuve de ressources insuffisantes, cet organisme réglera la somme relative à l’hébergement.

Selon la maison de retraite, le tarif hébergement peut varier. Mais cette variation n’est pas importante. Le coût journalier d’une maison de retraite se situe en général entre 40 et 50 euros. A savoir que ce tarif n’englobe pas forcément les mêmes services, c’est selon la maison de retraite. En guise d’exemple : certaines maisons de retraite vont demander un supplément financier pour blanchir le linge du résident.

D’autres feront entrer cette prestation dans le tarif hébergement. Mis à part le tarif dépendance et le tarif hébergement, diverses prestations sont généralement proposées, entraînant de nouveaux coûts. Parmi ces dépenses figurent les produits d’hygiène corporelle, qui sont la plupart du temps à la charge du résident. Vient ensuite le coût relatif à l’utilisation des appareils téléphoniques et télévisuels.

Chaque chambre de résident est normalement équipée pour l’arrivée d’une ligne de téléphone, mais l’appareil, le coût de l’abonnement et le coûts des appels sont à la charge de la personne. Concernant le poste de télé, rares sont les maisons de retraite qui en fournissent. Si un résident souhaite la télévision dans sa chambre, il doit la faire venir lui-même.

Si un résident souhaite déjeuner avec des membres de sa famille, ou autres proches, les repas de ces derniers seront systématiquement facturés. Tout comme les sorties et divertissements extérieurs que le personnel de la maison de retraite peut mettre en place. Ces moments de loisirs en extérieur sont le plus souvent facturés.

Enfin, toutes les maisons de retraite proposent des séances de coiffure, manucure, maquillage, etc., effectuées par des professionnels de ces différents domaines. Chaque fois qu’un résident sollicite une séance, celle-ci lui est facturée.

Compte tenu des diverses prestations proposées par les établissements, définir le coût mensuel précis d’une maison de retraite est impossible. Néanmoins, l’Inspection générale des affaires sociales a sorti une publication en 2009 stipulant qu’en milieu rural le montant minimum se situe entre 1400 et 1500 euros par mois. En milieu urbain, il varie entre 2800 et 2900 euros.

Maison de retraite médicalisée : guide pratique

Parce que tous les seniors n’ont pas le même degré d’autonomie, et parce que certains sont dépendants, des maisons de retraite médicalisées sont là pour les accueillir dans des conditions optimales et répondant à leurs différents besoins.

Ces établissements médicalisés sont le plus souvent nommés Ehpad – soit établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Une maison de retraite, d’une manière générale, est une résidence collective qui se veut le lieu d’habitation de personnes dites seniors. Ce type d’établissement comprend une chambre individuelle pour chaque résident et des espaces collectifs comme une salle à manger par exemple, des locaux dédiés au lavage du linge, etc.

De nombreuses maisons de retraite sont médicalisées et reçoivent donc le nom d’Ehpad. Ces dernières ont par conséquent conclu une convention avec le département dans lequel elles se situent et avec l’état.

Il existe différents Ehpad, ceux à caractère public, ceux gérés par des associations, et les Ehpad privés commercials.

Qu’Est-ce qu’un Ehpad exactement ? : Comme son nom l’indique, un Ehpad est un établissement qui dispose de l’habilitation pour accueillir des personnes âgées dépendantes. Actuellement, les Ehpad sont les établissements dédiés à l’accueil des personnes âgées que l’on trouve en plus grand nombre sur le territoire français.

En 2016, on compte au total 6850 maisons de retraite médicalisées, ce qui se traduit par environ 500 000 places d’hébergement.

Parce qu’elles sont médicalisées, ces maisons de retraite ont un personnel soignant qui est présent dans la structure tout au long de la journée et de la nuit. Ce personnel est là pour se charger des soins nécessaires pour chaque personne, selon les besoins personnels de celle-ci.

Cette équipe est coordonnée par un médecin, lequel a notamment pour fonction de former les différentes personnes de l’équipe afin qu’il y ait un parfait suivi de chaque résident, pour une qualité idéale de leurs soins.

A savoir que certains Ehpad n’accueillent pas les personnes aux Gir 1 et 2 (les Gir étant les groupes iso-ressources), soit les personnes les plus dépendantes. Il est, de facto, indispensable de parfaitement s’informer sur les différents Ehpad, afin de choisir pour chaque senior, celui qui est adapté à son degré de dépendance.

Les Ehpad sont des maisons de retraite conventionnées. L’obtention du statut d’Ehpad ne se fait que par la signature de la convention tripartite, en accord avec le conseil général du département dans lequel se situe l’établissement, et l’Agence Régionale de Santé.

Cette convention comprend plusieurs éléments, dont les conditions de fonctionnement de la maison de retraite du point de vue de ses finances.

En outre, l’établissement prend un engagement concernant la qualité d’accueil et la qualité des soins des résidents. Les Ehpad sont soumis à des contrôles. Le coût mensuel d’un hébergement en Ehpad est très complexe à déterminer car il repose sur trois éléments distincts, lesquels sont fixés par des institutions différentes.

Ces trois éléments sont le forfait soins, le tarif dépendance personnes âgées et le tarif hébergement. Il faut néanmoins savoir qu’une personne âgée dépendante peut bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie, ce qui lui permet de couvrir une partie du tarif dépendance.

Comment financer sa maison de retraite, les principales aides

Même s’il est vrai qu’il est légalement fait obligation en vertus de l’article 205 du code civil, aux descendants d’une personne âgée, de subvenir aux besoins de celle-ci si elle est dans l’incapacité d’y faire face, cela n’est pas toujours le cas. Fort heureusement, il existe différentes aides et allocations dont peuvent bénéficier les personnes âgées, pour contribuer au financement de leur hébergement en établissement de retraite, en fonction de leur santé financière et de leur âge.

Les principales sont présentées dans les lignes suivantes : Aide sociale aux personnes âgées. Cette aide sociale prend en charge, la partie du coût d’hébergement de la personne âgée qui n’est pas couverte par l’obligation alimentaire de ses descendants et la portion de la retraite qui lui est allouée, dans la limite de 90 % de celle-ci.

Le montant de cette allocation est fixé par la Commission Départementale d’Aide Sociale à l’issue d’une enquête administrative. Cette enquête a pour objectif d’apprécier l’insuffisance ou non des ressources qui sont à la disposition de la personne âgée. L’allocation est attribuée dans un délai maximum de 02 mois après présentation du dossier du demandeur auprès de la commission.

Ce dossier peut être retiré au CCAS ou auprès de l’établissement d’hébergement visé. Ne peuvent bénéficier de cette aide que les personnes âgées de plus de 65 ans, ou 60 ans si elles sont sujettes à un cas d’inaptitude au travail. D’autre part, l’aide sociale n’est attribuée que si l’hébergement a lieu dans une maison de retraite agrée. Aide Personnalisée au Logement (APL) et Allocation Logement.

Une personne âgée peut solliciter soit une aide personnalisée au logement (APL), soit une allocation logement, mais jamais les deux à la fois. L’APL ne peut être sollicité que si la personne âgée est déjà pensionnaire d’une maison de retraite conventionnée. Dans le contraire, elle ne peut viser que l’allocation Logement.La demande de l’APL ou de de l’allocation logement peut se faire de façon physique auprès de la caisse d’allocation familiale du lieu de résidence de la personne âgée ou en ligne sur le site de la CAF.

Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)Mise en place depuis 2002, en remplacement de la Prestation Spécifique de Dépendance (PSD), l’APA est exclusivement destinée aux personnes âgées en perte d’autonomie. Pour évaluer l’admissibilité ou non d’une personne âgée au bénéfice de l’APA, l’évaluation se fait selon une grille dénommée AGGIR. Sont éligibles, les personnes évaluées de GIR 1 à 4.

En plus de l’évaluation d’autonomie AGGIR, il faut avoir plus 60 ans. L’attribution de cette allocation est effectuée sur une période bien définie, à l’issue de laquelle l’éligibilité du bénéficiaire est réévaluée. En fonction des départements, l’avance peut être versée soit au bénéficiaire, soit directement à la maison de retraite. Les dossiers de demande sont à retirer au CCAS ou dans l’établissement d’hébergement visé. Aides Fiscales.

Une réduction d’impôt est attribuée à tout contribuable français, au titre de ses dépenses liées à la dépendance, à raison de 25 % des dépenses retenue dans une limite annuelle de 2500 €. Les personnes âgées peuvent donc en bénéficier après déduction de l’APA perçu pour l’année en cours. En outre, un dégrèvement sur la taxe d’habitation peut être accordé aux personnes âgées admises dans une maison de retraite, et qui sont toujours propriétaires de leur ancienne résidence.

Les principales maisons de retraite à Paris et région parisienne

Trouver une maison de retraite, pour soi ou ses proches, n’est pas une mission facile en Île-de-France. La situation n’est pas la même dans les différents départements, Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, l’Essonne, Les Yvelines, le Val d’Oise, la Seine-et-Marne et l’Oise.Choisir entre le public, le privé ou l’associatif.

Il faut savoir qu’en Île-de-France, il y a environ 10 000 établissements pour retraités. Ils peuvent être publics, privés ou associatifs. Pour se faire une idée d’un établissement, mieux vaut arriver à l’improviste et poser des questions. Une chambre individuelle avec le confort moderne est préférable avec douche, téléphone et écran plasma.

Une structure privée de luxe peut coûter le double, de 80 à plus de 100 euros par jour. C’est souvent dans le secteur public que l’on trouve le meilleur et le pire.De Paris à Chaville… À Paris, il est recommandé d’opter pour la résidence associative Mutualiste Bastille, pour Océane dans le privé ou la Résidence Hérold dans le public.

Il faut parfois attendre 7 ans pour rentrer à Amitié et Partage qui est très bien. Certains établissements ont des unités spécifiques pour la maladie d’Alzheimer. Dans les Hauts-de-Seine, on trouve beaucoup d’établissements privés très bien comme la Villa Beausoleil à Chaville, la Villa Concorde ou la Résidence médicis à Asnières-sur-Seine.

Dans le secteur associatif, de très bons échos sur Sainte-Marthe à Bois-Colombes, la Résidence Sainte-Anne-d’Auray à Châtillon et la Fondation Cognacq-Jay à Rueil-Malmaison. Pour information, un studio le mois dans le privé peut atteindre plus de 1 600 euros aux Hespérides de l’Orée de Neuilly. Tentez sa chance en Seine-Saint-Denis.

Plus de résidences publiques de qualité en Seine-Saint-Denis, comme le Centre Constance-Mazier ou la résidence Camille-Saint-Saëns ou la Maison Emile-Gérard. Les prix sont plus abordables avec de belles prestations associatives, notamment à la résidence jacques-Offenbach d’Epinay-sur-Seine, à La Colombe à Drancy et à la Maison du Laurier Noble à Saint-Denis.

Les établissements publics sont réputés dans le Val-de-Marne à l’image de la Résidence de l’Abbaye, à Saint-Maur-des-Fossés, à la résidence de la Cité Verte à Sucy-en-Brie et à la Fondation Favier à Bry-sur-Marne. En Essonne, si on a un faible pour la résidence associative Camille-Desmoulins à Juvisy-sur-Orge, les résidences privées sont très bien tenues. Le délai d’inscription est aussi moins long. Quelques mois suffisent. Dans le 78, le 95 ou le 60…

Les Yvelines sont réputés chères. Et oui, les établissements sont surtout privés, avec la Résidence Georges-Rosset, à Rambouillet, comme exception. Belles prestations pour le Château de Chambourcy, le Parc de l’Abbaye à Saint-Cyr-L’Ecole. Les Jardins du Médicis, la Résidence Marconi, la résidence Clairefontaine, La Roseraie-Bagatelle, le Clos-Saint-Jean et les Symphoniades-du-Chesnay.

Le Val d’Oise est connu pour ses établissements privés comme la Villa Beausoleil, la résidence Médicis, le Clos d’Arnouville ou la résidence La Châtaigneraie. Le studio à Enghien-les-Bains coûtera plus de 600 euros. En Seine-et-Marne, on salue la réputation de l’établissement public Saint-Séverin à Château-Landon et La Forestière en associatif à Arbonne-la-Forêt.

Les établissements privés sont bien cotés, mais abordables, comme la résidence des Noues, la résidence Ondine, le Château de Louche à Annet-sur-Marne, le Domaine des Chênes Rouges ou Les Jardins Médicis à Provins. Dans l’Oise, l’établissement associatif, à Thourotte, Les Jardins des Deux Vallées est très bien perçu avec son unité Alzheimer. Les prestations les meilleures se trouvent dans le privé.

Bien choisir sa maison de retraite : avantages, inconvenients, réseaux, prix…

hA un certain moment de la vie, se pose inévitablement la question de rester chez soi ou d’aller vivre en maison de retraite. Pour que ce choix soit complètement assumé et pour se sentir bien, il est nécessaire de bien s’informer sur les avantages et les inconvénients des maisons de retraite.

Voici quelques informations qui seront très utiles au moment de faire un choix.

Les avantages des maisons de retraite

L’avantage de vivre en maison de retraite est avant tout la sécurité. Il n’y a pas de risque pour la personne âgée d’être agressée ou victime d’un cambriolage par exemple. Les visites sont aussi contrôlées pour plus de sécurité.

Du personnel soignant est présent sur place 24h/24 et 7j/7, ce qui permet de répondre à tous les besoins de la personne dépendante et ce, à n’importe quel moment.

Une maison de retraite offre un environnement adapté aux personnes âgées (ascenseurs,…) ce qui n’est pas toujours le cas des logements privés.

Les services qui sont proposés ont pour but d’aider et d’accompagner les personnes âgées dans leurs gestes quotidiens (toilette, déplacement,…).

Une maison de retraite offre aussi la possibilité de créer des liens avec les autres résidents et avec le personnel soignant ce qui évite l’isolement et le sentiment de solitude.

La stimulation du corps et de l’esprit se fait également à travers les différents jeux et animations mis en place par des professionnels au sein de la structure.

Un séjour en maison de retraite n’est pas forcément définitif car certains établissements sont spécialisés dans les séjours courts pour une perte d’autonomie temporaire à la suite d’une opération par exemple.

Les inconvénients des maisons de retraite

Le principal inconvénient de vivre en maison de retraite reste le coût. Les frais sont généralement plus élevés qu’un maintien à domicile. Un changement de vie peut aussi avoir un effet négatif sur une personne âgée car elle est généralement très attachée à ses habitudes et à son environnement.

Un emménagement en maison de retraite nécessite souvent de se séparer de quelques-uns de ses biens. En effet, une chambre ne pourra pas contenir autant qu’une maison par exemple.

Un sentiment de solitude peut aussi être ressenti à cause de l’éloignement familial. La personne peut avoir l’impression de perdre sa liberté et son autonomie.

Le manque d’effectif dans certaines maisons de retraite peut parfois engendrer une diminution de la qualité des soins ainsi que de l’attention donnée à la personne âgée.

Le choix de vivre en maison de retraite doit venir de la personne elle-même pour que le changement puisse se faire en douceur. Il est recommandé de demander conseil auprès de son médecin traitant pour être sûr de choisir un établissement adapté à sa dépendance.

Les différents réseaux de maisons de retraite

Il existe deux principaux types d’établissement : les maisons de retraite privées et publiques.

Dans le secteur privé, le statut juridique de l’établissement peut être une société commerciale ou une association à but non lucratif. Des réseaux de maisons de retraite privées portant la même enseigne peuvent se retrouver partout en France.

Dans le secteur public, la structure est toujours supervisée par un CCAS, l’Assistance Publique ou un centre hospitalier. Ces établissements sont plus ou moins médicalisés selon le niveau de dépendance des résidents qu’ils accueillent.Dans les deux cas, la DDASS effectue des contrôles réguliers pour s’assurer du respect des normes d’hygiène et du confort des résidents.

Le prix

Dans le secteur privé, le prix est fixé par l’établissement alors que dans le public celui-ci est fixé par l’Etat. Les maisons de retraite publiques sont souvent moins chères que celles privées.

Le prix est généralement proposé par jour et il comprend : l’hébergement, la restauration, les animations, les frais administratifs, le ménage,…

Le prix varie selon la situation géographique de l’établissement et selon les services proposés par ce dernier (télévision, téléphone, internet,…).

Une maison de retraite en Ile de France coûtera toujours plus chère qu’une autre située en province. Par mois, il faut compter entre 2900 et 3100 euros en Ile de France et entre 2000 et 2600 euros en province.

Les maisons de retraite travaillent avec l’assurance maladie. Les soins médicaux prodigués aux résidents sont donc pris en charge par cette dernière. Une aide au logement peut aussi être attribuée selon les revenus de la personne.