Les boîtiers de sécurité : alerte pour les seniors

Les personnes âgées, dépendantes et en situation de handicap sont vulnérables. Pour leur permettre de vivre dans de bonnes conditions et d’exprimer leurs besoins, de nombreuses solutions sont mises à leur disposition. Entre autres, il y a le boîtier de sécurité ou le bip qui est un matériel de téléassistance aidant à la mobilité et à la sécurité. Quels sont ces boîtiers de sécurité et comment fonctionnent-ils ? Comment trouver le bon boîtier pour ses besoins en tant que sénior ?

Les boîtiers de sécurité pour les seniors, c’est quoi et pourquoi les utiliser ?

Le boîtier de sécurité pour senior est un appareil permettant à une personne âgée dépendante ou en situation de handicap de bénéficier d’un accompagnement quotidien sur mesure. C’est un dispositif permettant aux seniors de rester à domicile dans de bonnes conditions et en toute sécurité. Les personnes vulnérables, grâce à ce boîtier peuvent bénéficier d’une aide personnalisée à tout moment, surtout si elles vivent seules à la maison.

En utilisant ce boîtier de sécurité, le senior reçoit un soutien personnalisé à n’importe quel moment de la journée. C’est un outil qui facilite l’organisation de la journée d’un senior. Vous pouvez l’offrir à un parent ou un proche sénior dépendant ou vulnérable.

Le but de cet appareil est de répondre aux urgences. Par exemple, en cas de chutes ou de toute autre difficulté, le sénior peut juste à l’aide d’un bip, bénéficier d’une assistance. Le boîtier étant connecté à une plateforme conçue à cet effet, alerte les secours pour venir en aide au senior. C’est une solution technologique permettant de faciliter la vie des personnes âgées tous les jours et de leur permettre de vivre dans de meilleures conditions.

De manière concrète, un senior en difficulté dispose d’un bouton sur son appareil qui peut porter autour du cou ou comme bracelet. Sur le boîtier de téléassistance, il existe aussi un bouton permettant de passer un appel. En cas de difficulté, il suffit au senior de faire une pression sur l’appareil tout en appuyant sur le bip.

Une alerte est créée sur la plateforme d’assistance et l’expert en charge du sénior est contacté. Il faut noter que la plateforme d’assistance est fonctionnelle 24h/24, 7j/7.  Le boîtier est muni d’un micro et d’un haut-parleur permettant au senior et à son conseiller de communiquer aisément.

Ce dispositif est très efficace et s’assure de garder la personne âgée dans une situation confortable chez elle à la maison. Il s’agit en réalité d’une question de sécurité et de confort réglée par ce boîtier de sécurité.

Quel type de bip adopter en tant que sénior ?

Le bip est un équipement de sécurité de maintien à domicile pour les personnes âgées et celles en perte d’autonomie. Il existe essentiellement deux types de boîtiers de téléassistance qui se déclinent en plusieurs modèles sur le marché. Il y a le bip en bracelet et celui en pendentif.

–          Le bip bracelet : c’est un bracelet détecteur de chute chez les personnes âgées. Il est souvent muni d’un accéléromètre et d’un détecteur de pression atmosphérique. Ces fonctionnalités permettent de détecter la chute chez la personne qui la porte. Ainsi, même si elle n’a pas eu le temps de faire le bip, l’assistance virtuelle sait qu’il y a un problème et une aide est immédiatement envoyée. Il peut être sous plusieurs formes et en différents matériaux en fonction du fabricant.

–          Le bip en pendentif : le pendentif peut être mis au cou comme un objet de mode. Il joue le même rôle que le bip bracelet. Le senior qui le porte doit juste presser le bouton de bip pour alerter en cas de danger. Il est aussi muni d’accélérateur et de détecteur de chute. En fonction du fabricant, certaines autres fonctionnalités peuvent être ajoutées.

Comment bien choisir son bip de sécurité ?

Bien choisir son bip de sécurité est un élément important. C’est un appareil à porter partout, que ce soit à la maison ou dans le parc. Il peut être porté même lorsqu’on est sous la douche. C’est la raison pour laquelle il faut bien choisir son bip.

Le premier critère à prendre en compte est l’étanchéité. La plupart de ces appareils sont étanches parce qu’ils peuvent être portés sous la douche. Les fabricants s’assurent que leurs produits répondent à ce critère. En outre, le bip choisi doit être résistant aux chocs. En cas de chute, l’appareil ne doit pas être cassé. Il existe des bips dans de nombreux matériaux. C’est à vous de choisir le plus résistant selon vous.

Le critère d’esthétique est à prendre en compte au moment de l’achat. C’est un appareil que vous aurez à porter tous les jours, donc il doit être agréable à la vue et au toucher. Les modèles les plus discrets sont plus faciles à porter et ne sont pas encombrants. Ils peuvent être portés sous forme de bijoux et ils n’attirent pas les regards. La portée du signal de l’appareil est aussi un élément important. L’appareil choisi doit pouvoir émettre des signaux partout. Que ce soit à l’extérieur, à l’étage, dans le jardin ou à l’intérieur.

Adapter son domicile au grand âge

Si la question de l’adaptation de son logement au grand âge se pose, il est important de savoir comment le faire. Avec l’âge, les besoins de mobilité et de confort changent, ce qui implique de faire quelques travaux de rénovation. Ainsi, pour des raisons sécuritaires, de confort et de bien-être, il est important d’effectuer des travaux d’adaptation de son logement pour y vivre. Comment ça se passe ?

Pourquoi adapter sa maison au grand âge ?

Avec l’âge tout change dans la vie d’une personne. La vision diminue, la vigueur s’estompe petit à petit, certaines fois, il est impossible de se déplacer tout seul, etc. Face à tous ces changements, le mode et l’environnement de vie doivent aussi subir des modifications.

Selon certaines études récentes, plus de 10000 personnes âgées seraient décédées suite à une chute dans leurs logements. Plus de 450000 seniors de plus de 65 ans font l’objet de chutes chaque année, ce qui amène certains dans des urgences. Les conséquences psychologiques et physiques ne sont pas à compter.

Votre sécurité est importante lorsque vous prenez de l’âge. Vous n’avez plus les mêmes réflexes, ainsi que votre énergie de jeunesse. C’est effrayant, oui ! Mais la vie est faite de saisons. Pour vivre en toute sécurité et augmenter votre capacité à vivre longtemps, des aménagements de votre domicile doivent être faits.

Par exemple, dans le logement, il faut plus d’éclairage pour faciliter les mouvements, il faut désencombrer l’espace et le rendre plus aéré, etc. L’aménagement du domicile au grand âge est réalisé pour garantir  la sécurité, le confort et le bien-être de la personne âgée.

Comment faire l’aménagement ?

L’aménagement n’est pas une chose à prendre à la légère. Il ne s’agit pas de travaux de rénovation habituels. La première chose à faire est de considérer tout ce qui a changé. Tout le monde n’a pas les mêmes besoins dans la vieillesse. Par exemple, si votre vision a baissé, ou si vous n’arrivez pas à marcher convenablement, veuillez le noter. Cela vous permettra de savoir par où commencer.

Avant de se lancer dans la réalisation de grands travaux, certaines choses peuvent être changées. Commencez par mieux ranger les choses. Il faut plus d’espace dans le logement pour faciliter la mobilité. Les affaires et articles doivent être bien rangés. Préférez les étagères et les meubles qui ne sont pas trop en hauteur. Cela vous permettra de ne pas trop vous baisser, mais aussi de ne pas aller les chercher en hauteur.

En outre, pensez à changer la fonctionnalité des pièces. Si vous avez votre bureau au rez-de chaussée et que votre chambre se trouve à l’étage, c’est le moment de faire l’inverse. Pensez à faire de votre bureau, la chambre pour dormir. Cela vous permettra de faire moins d’effort, et même de travailler depuis votre chambre. Les fils et câbles électriques doivent être bien rangés afin d’éviter tout risque à l’électrocution et préserver la santé de tous ceux qui vivent dans le logement.

Maintenant, il faut penser aux grands travaux. Certaines pièces ont besoin d’un peu plus d’aménagement. Tout de même, il faut que les travaux soient effectués par priorité. Posez-vous la question : quelles sont les pièces que vous utilisez généralement ? Selon certains experts, la salle de bain, la cuisine et le salon sont les pièces les plus utilisées dans la maison.

Commencez par aménager la salle de bain. Supprimez la baignoire et faites installer une douche. En plus, n’hésitez pas à opter pour une barre d’appui dans la pièce et un tabouret pour vous asseoir. Concernant le salon par exemple, optez pour un style minimaliste. Il sera peut-être nécessaire de supprimer les tapis et moquettes et utiliser les revêtements antidérapants.

Pour votre chambre à coucher et les couloirs par exemple, débarrassez-vous des meubles que vous n’utilisez pas souvent. Par exemple, enlevez les pots de fleurs, les objets qui peuvent obstruer le passage à tout moment de la journée.

L’utilisation des luminaires est importante pour éclairer au maximum la pièce. Au grand âge, la vision diminue progressivement. C’est la raison pour laquelle il est important d’utiliser différents types de luminaires additionnels. Par exemple, mettez des appliques, des lampadaires pour mieux éclairer les pièces.

Quelles sont les aides financières disponibles pour l’aménagement de logement au grand âge ?

Il existe différentes aides pour aménager son logement. En fonction de celle que vous aurez choisie, il peut y avoir des conditions à respecter. Vous pouvez solliciter la CARSAT pour bénéficier de l’aide à l’habitat. Il y a aussi l’APA, l’ANAH, les aides fiscales et bien d’autres.

Pour ceux qui ne bénéficient pas de l’APA, ils peuvent opter pour l’Aide à l’habitat et le kit prévention.

Toutes ces aides vous permettent de réduire les dépenses destinées à l’aménagement de votre domicile. Profitez de ces aides financières pour vivre vos derniers jours dans le bonheur.

Aménager son logement pour un maintien à domicile le plus longtemps possible

Vous avancez en âge et vous refusez catégoriquement de finir vos jours dans une maison de retraite ou dans un centre de santé ? Eh bien, il est possible de rester chez vous. Tout de même, vous devez aménager les pièces afin qu’elles soient plus sécurisées et adaptées à votre nouveau style de vie. Il existe de nombreuses méthodes à utiliser pour s’assurer que le logement est bien aménagé. En outre, certaines aides financières sont possibles lorsque vous vous lancez dans ce processus. Que savoir du maintien à domicile ?

Pourquoi devriez-vous adapter votre domicile pour un maintien à domicile ?

L’aménagement de logement pour maintien à domicile est une forme de rénovation. Il s’agit d’équiper convenablement la maison pour répondre aux nouveaux besoins de la personne âgée. Avec l’âge, la sécurité devient une question importante lorsqu’il s’agit de mobilité. Alors, quelles que soient vos conditions de santé, l’aménagement du logement permettra d’y vivre dans de meilleures conditions. Toutes les informations et conseils relatifs à ces travaux peuvent être trouvés dans un CICAT (centre d’information et de conseil en aides techniques).

L’aménagement d’un logement pour maintien à domicile est un moyen de sécuriser la vie du senior dans sa maison. Elle permet aussi d’équiper toutes les pièces du logement afin d’assurer un confort indéniable. Par exemple, il s’agira d’installer des modules et systèmes d’éclairage adaptés pour éviter les risques de chutes du senior.

Pour la réalisation des travaux, il faut faire un inventaire sur les besoins de la personne âgée et prendre connaissance de son état de santé. En outre, il faut savoir s’il vivra seul dans la maison ou s’il bénéficiera des services d’assistance à domicile.

Quand faire les aménagements ?

Selon les experts, le meilleur moment pour faire les aménagements est le plus tôt possible. Dans votre jeune âge, lorsque vous êtes en pleine forme, vous n’avez pas besoin de faire ces genres de travaux. Cependant, vous savez qu’il viendra un temps où vous allez vous déplacer lentement et que vous devriez faire attention à vos mouvements, faits et gestes.

Pour cela, préparez votre vieillesse et engagez les travaux sur le long terme. Cela vous permettra de faire moins de dépenses en un seul coup. Anticiper l’aménagement pour maintien à domicile permet de réaliser soi-même les travaux avec l’aide de ses proches si nécessaire.

Comment réaliser les aménagements pour le maintien à domicile ?

Les travaux d’aménagement n’ont pas à être complexes. En fonction des besoins de la personne âgée et de sa condition physique, plusieurs types de travaux peuvent être envisagés. Quelques travaux simples peuvent être effectués. Pensez premièrement à adapter l’éclairage du logement aux besoins du senior. Cela veut dire, ajouter plus de lampes, mettre des interrupteurs dans le couloir, opter pour un système d’éclairage automatique s’il le faut. En plus, éliminez les tapis et moquettes.

Préférez les revêtements antidérapants, favorisant la mobilité du senior dans le logement. Rangez ou fixez les fils et câbles électriques dans la maison afin d’éviter tout risque d’électrocution. La fonction des pièces peut aussi changer. Cela veut dire que votre bureau du rez-de-chaussée peut se transformer en chambre par exemple. Cela permet d’éviter de monter les escaliers et de trébucher.

Les grands travaux sont aussi possibles. Seulement, il faut les faire par priorité. Certains experts vous recommandent de commencer par la salle de bain. Par exemple, supprimez la baignoire et faites installer une douche à l’italienne, un fauteuil et une rampe. Pensez aussi à optimiser l’espace et à supprimer tous les obstacles qui pourraient faire chuter le senior en perte d’autonomie.

Ensuite, l’habitat doit être plus fonctionnel en évitant les rangements en hauteur. La modernisation et la motorisation des équipements du logement sont des points importants sur lesquels il faut mettre de l’emphase.

Existe-t-il des aides financières pour l’aménagement de son logement pour le maintien à domicile ?

Les propriétaires seniors souhaitant rester chez eux en réalisant des travaux d’aménagement peuvent bénéficier de certaines aides. Les locataires seniors ont aussi droit à ces aides. De nombreuses organisations proposent des aides financières aux seniors qui sont dans ce cas. Les conditions et montants octroyés dépendent d’une organisation à une autre.

Il y a les aides de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat). Pour en bénéficier consultez le référent de l’ANAH de votre territoire qui vous parlera de toutes les conditions nécessaires pour être éligible à cette aide.

Certaines collectivités territoriales proposent des aides financières, des subventions et des prêts. Adressez-vous à un point de rénovation service afin d’obtenir toutes les informations dans ce cas. Contactez une ADIL ou consultez sur le site de l’ANIL.

Il existe aussi les aides de l’APA et de la PCH qui sont respectivement APA (allocation personnalisée d’autonomie) et PCH (prestation de compensation du handicap). Il y a aussi l’aide d’Action Logement, les aides fiscales et les aides des caisses de retraites.

Sécuriser la maison d’un senior

Habituellement, les personnes âgées après la retraite veulent profiter au maximum de leur maison.

Certes, il y aura quelques petites activités physiques, des petites courses au supermarché, mais les sorties se feront rares. Leur priorité sera de s’occuper de leur chat, ou de leur jardin ou se prélasser sur la terrasse. Et elles sont raison, car elles ont beaucoup donné du temps de leur jeunesse. Mais pour leur propre sécurité et celle des autres, il faut adapter le logement en fonction de la fréquence de déplacement de ces personnes en question.

Comment bien aménager la maison d’un senior ? Au fur et à mesure que l’âge avance, les capacités et aptitudes physiques diminuent. Pour éviter les chutes de plain-pied, les blessures lors du déplacement d’une personne âgée, il est nécessaire de procéder à quelques modifications de l’intérieur de sa maison.

La sécurisation des escaliers, s’il y en a, est la première chose à faire. Ce sont les endroits les plus dangereux de la maison pour les seniors. Il faut par conséquent installer des rampes pour faciliter la montée et la descente de l’escalier.

La pose d’un tapis antidérapant sur chaque marche est également indispensable. Entrer dans la salle de bain pour prendre sa douche peut être un véritable cauchemar pour une personne d’âge avancé. Et c’est logique, car c’est la partie la plus glissante de la maison. Une perte soudaine d’équilibre en sortant de la baignoire peut être fatale pour elle.

Ainsi, l’utilisation d’objet et accessoires comme les barres d’appui ou encore les tabourets de bain est requise. C’est une manière basique de se protéger, mais il existe des méthodes plus radicales comme l’installation de plusieurs dispositifs de sécurité : alarme, moquette, etc.

Les installations électriques sont aussi les ennemis jurés des seniors. Il faut supprimer tous les câbles et les fils électriques susceptibles de gêner le déplacement d’une personne âgée. Oui, parce qu’un câble mal rangé, trainant sur le sol, dans le salon peut le faire chuter ; conséquence : fracture de la jambe, de la colonne vertébrale ou plus grave encore la mort.

Le mieux est d’attacher ces fils sur les murs et poser des prises électriques protégées. La chambre du senior est le dernier endroit à aménager. Une personne âgée est souvent sujette à des maladies la contraignant à rester au lit.

Mais l’utilisation d’un simple lit sans le moindre confort peut aggraver la maladie. Il existe actuellement des lits médicalisés adaptés à ces personnes, et disposant de tous les accessoires pour améliorer la qualité de vie des seniors.