L’ostéopathie pour les personnes âgées

Tout le monde peut subir des contraintes physiques comme les traumatismes, les opérations et les troubles psychologiques le long de sa vie. Même si le corps humain est conçu pour s’adapter aux différents problèmes que nous rencontrons, il arrive que certains mécanismes et fonctions du corps se détériorent avec le temps. L’ostéopathie, qui est une thérapie naturelle permettant d’accompagner les patients tout le long de leurs vies, est recommandée chez les séniors. Que savoir de cette thérapie ? Est-elle efficace chez le senior ?

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une forme de thérapie manuelle qui est adaptée à tous les âges. Elle permet d’accompagner les patients vers un meilleur rétablissement et une santé performante. L’ostéopathie est aussi en réalité, un système de diagnostic et de traitement de plusieurs conditions médicales qui touchent les personnes âgées. Le plus souvent, l’ostéopathie cherche à s’occuper des maladies qui attaquent les personnes âgées à cause de leur âge, au niveau des os et des articulations.

C’est une sorte de traitement non conventionnel qui est pratiquée par certains professionnels de la santé. Elle est pratiquée au niveau de la fonction et de la structure du corps. C’est un traitement qui part du principe que le bien-être d’une personne âgée passe par l’harmonie et l’équilibre de son squelette, de ses tissus conjonctifs, de ses muscles et de ses ligaments.

C’est une véritable aubaine pour les personnes âgées qui ont des problèmes au niveau de leur corps lorsqu’elles vieillissent et qu’elles souffrent de nombreux problèmes au niveau de leurs muscles et squelettes. Ainsi, l’ostéopathe s’assure de restaurer l’équilibre de l’organisme de la personne âgée et lui permet d’éviter les traitements médicamenteux et de passer par des opérations chirurgicales.

L’ostéopathie permet entre autres d’améliorer la mobilité des articulations, d’apaiser les tensions musculaires, d’apporter le soutien aux mécanismes d’autoguérison du corps, d’optimiser l’apport sanguin au niveau des tissus nerveux, etc. Cette pratique passe par le toucher, les massages, les manipulations physiques, etc.

Pourquoi faire recours à l’ostéopathie en tant que sénior ?

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les personnes âgées doivent consulter l’ostéopathe. Le rôle de ce professionnel est d’éviter à son patient de faire recours aux solutions médicamenteuses. Ainsi, il est un praticien qui s’assure d’apporter l’équilibre à son patient en utilisant ses différentes méthodes.

Le sénior peut consulter l’ostéopathe en cas d’arthrose par exemple. Cette maladie est une dégradation du cartilage et donc une maladie qui cause des dommages dans la vie du senior. L’ostéopathe, même s’il ne pourra pas réparer les articulations atteintes, s’assure de travailler sur la mobilité articulaire du patient. Il travaille aussi sur les tissus articulaires afin de leur rendre la souplesse. Il agit aussi sur le cartilage afin de limiter la douleur.  

Le senior peut consulter un ostéopathe dans le cadre des pathologies hormonales. Lorsque la personne âgée souffre de troubles hormonaux, il utilise les techniques viscérales avec l’intention de lui apporter un soulagement lorsque les effets secondaires de sa maladie vont surgir. Dans la plupart des cas, cette pratique évite au patient d’avoir recours aux solutions médicamenteuses.

Lorsqu’une personne âgée a subi un accident et porte une prothèse au niveau de la hanche ou du genou, elle peut faire recours à un ostéopathe pour l’accompagner. Son action permet d’optimiser le rôle du kinésithérapeute et l’aider le corps à fonctionner dans sa nouvelle posture.

Dans certains cas de traitement contre le cancer, il est possible de faire recours à un ostéopathe. Ce dernier ne guérit pas le cancer, mais aide le patient à assimiler les traitements lourds. Il lui permet aussi de réduire les effets secondaires du cancer.

Ostéopathie chez les séniors : quelques avantages importants

Le traitement grâce à l’ostéopathie fait recours à l’utilisation de plusieurs techniques telles que les mouvements rythmiques des articulations, les étirements des muscles et des tissus conjonctifs, les techniques à haute vitesse.

Les avantages de l’ostéopathie sont multiples. En premier, elle est reconnue pour sa capacité à soulager les patients de leurs troubles et affections du système musculaire et squelettique. Les actions de ce type de traitement permettent de guérir ou de réduire les douleurs chez les personnes âgées ayant des entorses, des problèmes chroniques d’hernies discales, des blessures sportives, des scolioses, des douleurs articulaires, etc.

L’ostéopathie est aussi réputée dans le traitement des maladies comme le syndrome du canal carpien, les troubles musculosquelettiques liés aux postures du travail devant l’ordinateur. Cette thérapie permet aussi de traiter et de soulager les hémorroïdes, les troubles circulatoires, les constipations, la congestion veineuse, les douleurs et dysfonctionnement gynécologiques, la stérilité, etc. Elle permet aussi de soulager les rhinites, les migraines, les vertiges, les états dépressifs, l’anxiété, etc.

Depuis quelques années, l’ostéopathie est utilisée comme traitement préventif de plusieurs maladies. Ainsi, les personnes âgées peuvent prendre rendez-vous auprès d’un ostéopathe pour prévenir les douleurs chroniques de la vieillesse et vivre des jours heureux dans leur vieillesse.

Les problèmes cardiaques chez les seniors

Chaque année, des milliers de personnes meurent à cause des maladies cardiovasculaires. Ces dernières regroupent les troubles et pathologies affectant le cœur et les vaisseaux sanguins. Les troubles cardiaques sont très présents chez les personnes âgées et selon la Fédération de cardiologie, la prévalence de l’insuffisance cardiaque double chez les personnes âgées de 40 à 80 ans chaque 10 ans. Que savoir sur cette maladie chez les seniors ?

Quels sont les problèmes cardiaques les plus connus chez les seniors ?

Il existe une diversité de problèmes cardiaques que rencontrent les personnes âgées. Alors que certains troubles sont héréditaires et que d’autres peuvent être liés à la naissance, d’autres naissent durant le cours de la vie. Moult problèmes cardiaques sont dépistés à ce jour. On peut citer entre autres :

–          L’insuffisance cardiaque : maladie chronique du cœur qui empêche le cœur de pomper le sang de manière efficace comme il le devrait

–          Les cardiopathies coronariennes : ce sont des affections qui touchent les vaisseaux sanguins qui alimentent le muscle cardiaque

–          Les maladies cérébro-vasculaires : ce sont des maladies qui affectent les vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau en sang

–          Les malformations cardiaques congénitales : ce sont des malformations de la structure du cœur déjà présentes à la naissance

–          Les artériopathies périphériques : ce sont des pathologies qui touchent les vaisseaux sanguins qui alimentent les jambes et les bras

–          Les thromboses veineuses profondes et les embolies pulmonaires : c’est une catégorie de maladies qui obstruent les veines des jambes par un caillot sanguin

–          Les cardiopathies rhumatismales : ce sont des maladies qui affectent les valves cardiaques.

–          Les accidents vasculaires cérébraux et les infarctus : ce sont des événements aigus qui surviennent lorsqu’une artère empêche le sang de parvenir au cerveau et au cœur

Il existe une multitude de maladies cardiovasculaires dont peut souffrir le senior. Cependant, les AVC et l’infarctus du myocarde sont les problèmes cardiaques les plus connus chez eux. C’est la raison pour laquelle un diagnostic sérieux et complet peut permettre au médecin de déterminer lequel de ces problèmes cardiaques dont souffre le senior et le moyen d’en guérir.

Les facteurs de risques et symptômes des problèmes cardiaques chez les seniors

Chez les seniors, les principaux facteurs de risques des problèmes cardiovasculaires sont : un manque d’activités sportives, l’usage excessif de l’alcool, la prise du tabac, la mauvaise alimentation, etc. Certains facteurs de risques peuvent se traduire chez le senior par une hyperglycémie, l’hypertension, le surpoids. Ce sont des facteurs de risques intermédiaires qui peuvent être traités dans les centres de santé ou de soins. La réduction de la cigarette, la bonne alimentation, la réduction de l’apport du sel dans l’organisme permet de réduire les facteurs de risques de cette maladie létale. De nos jours, il existe aussi des facteurs sous-jacents des problèmes cardiaques. On peut citer les facteurs de l’évolution sociale, les facteurs socioculturels et socioéconomiques, le vieillissement de la population, les traumatismes de vie, la pauvreté, le stress, les facteurs héréditaires, etc.

Comment prévenir et éviter les maladies cardiovasculaires ?

Les maladies ou problèmes cardiaques qui touchent les personnes âgées ont pour facteurs de risque le stress, le taux élevé de cholestérol, le tabagisme ou l’hérédité. Pour les prévenir il faut donc un ensemble de moyens à mettre en œuvre.

Par exemple, lorsqu’un senior cesse de fumer ou de boire de l’alcool ou encore d’améliorer son alimentation, son cœur est plus sain. La réduction du sel dans son alimentation est un élément important dans la réduction des risques des maladies cardiovasculaires parce que le sel augmente la rétention d’eau dans le sang et dans les artères. Il a aussi été démontré que le traitement de l’hypertension artérielle, du diabète et de l’hyperlipidémie par les médicaments permet de réduire les risques d’AVC et des infarctus. De nos jours, ces soins sont abordables et à prix réduits, permettant aux aînés d’en bénéficier grâce aux politiques de santé.

Pour réduire les risques d’AVC et d’infarctus, il est important de prendre soin de son cœur de la bonne manière. Pour cela, les spécialistes proposent aux seniors d’adopter de bonnes habitudes afin de protéger leurs cœurs. Selon certaines recherches, un problème cardiaque peut être réduit de 65% et le risque de mort suite à la maladie de 83% si le senior prend soin de son cœur.

Le senior doit en effet faire des activités physiques. Le sport permet de stimuler l’organisme, de le fortifier, d’éliminer certaines toxines de l’organisme. Aussi, favorise-t-il le bon fonctionnement du cœur, ce qui permet d’éliminer les risques de maladies cardiovasculaires. Cependant, il doit être accompagné par un spécialiste pour réaliser les bons exercices. En outre, le senior doit avoir une bonne alimentation, manger les fruits et les légumes. Il doit boire beaucoup d’eau et éviter les boissons gazeuses. En plus, il doit contrôler le taux de cholestérol dans ses repas. En plus, bien dormir et avoir une bonne hygiène de sommeil permet d’éviter l’hypertension et les fatigues chroniques qui ne sont pas bonnes pour le cœur.

L’hypertension chez les seniors

L’hypertension artérielle ou encore la haute pression sanguine est caractérisée par une pression du sang trop élevée sur la paroi des artères. Elle est souvent liée à plusieurs facteurs dont l’hérédité surtout chez les hommes, la sédentarité, l’abus de l’alcool, une mauvaise hygiène de vie et bien d’autres. Elle est une pathologie très présente chez les seniors. Que savoir sur elle et sur son traitement ?

Qu’est-ce que l’hypertension et quels sont ses facteurs de risques ?

Pour le bon fonctionnement de l’organisme, les artères acheminent le sang du cœur vers les organes. Lors du transfert du sang, celui-ci exerce une pression sur la paroi des artères. C’est elle qu’on appelle la pression ou la tension artérielle. Elle doit être à un niveau minimal pour une bonne circulation du sang dans tout l’organisme. Cette pression augmente naturellement avec l’âge chez tout le monde. On parle d’hypertension lorsque la pression artérielle est trop élevée au niveau des parois. Les valeurs de la pression artérielle sont comprises entre 10 et 14 lorsqu’elles sont maximales pour la pression systolique et entre 6 et 8 lorsqu’elles sont minimales pour la pression diastolique. L’hypertension est en elle-même un facteur de risque des pathologies comme les maladies cardiovasculaires, l’insuffisance rénale et bien d’autres.

Dans la plupart des cas, l’origine de l’hypertension n’est pas définie. Il existe cependant des facteurs de risque et ceux qui aggravent sa présence. Chez les hommes, la maladie est plus présente précocement et elle est très présente chez la femme à la ménopause. Les facteurs de risque sont le stress, la consommation excessive de l’alcool et du tabac, le surpoids, la sédentarisation, la grande consommation du sel, etc.

Symptômes de l’hypertension artérielle chez les seniors et conséquences de la maladie

L’hypertension artérielle encore appelée HTA (Hyper Tension Artérielle) chez l’adulte n’a pas souvent de symptômes particuliers. Elle est plutôt un symptôme ou un facteur de risque pour la plupart des maladies cardiovasculaires. Une mauvaise hygiène de vie peut accélérer les complications de la maladie et être délétère pour le senior. Lorsque la pathologie n’est pas bien traitée, elle expose l’aîné à des problèmes artériels graves. On peut citer : des accidents cardiovasculaires (AVC), des hémorragies intracrâniennes, des lésions de la rétine ou des reins, l’insuffisance cardiaque, etc.

Comment se fait le dépistage de la tension artérielle ?

L’hypertension artérielle, bien que présente chez le senior, est souvent silencieuse à ses débuts. C’est la raison pour laquelle le dépistage doit se faire dans le cabinet du médecin et hors du cabinet. Pour faire un bon dépistage, des examens sont fréquemment réalisés lors des visites chez le médecin. Pour le faire, c’est la pression artérielle qui est mesurée en utilisant un tensiomètre. Il s’agit d’un brassard gonflable, relié à un cadran contenant du mercure qui est posé sur le bras du senior. 

Certaines fois, le brassard est aussi relié à une colonne de verre contenant du mercure. Il est important de noter que la pression augmente lorsqu’il y a un effort physique réalisé. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de prendre la tension artérielle chez un aîné qui est en position de repos pendant au moins 15 minutes. La confirmation de l’hypertension est effectuée lorsque la pression artérielle dépasse 9 pour la pression diastolique et 14 pour la pression systolique. En outre, pour confirmer l’hypertension chez le senior, le médecin réalise deux mesures par consultation, et ce sur trois consultations successives. En cas de présence de la pathologie, le médecin s’assure de réaliser d’autres examens. Ils ont pour but de déterminer s’il existe d’autres facteurs de risque liés à la maladie cardiaque chez l’aîné ou s’il y a des antécédents familiaux. Des causes liées au tabagisme, au diabète, au surpoids, à un taux de cholestérol élevé sont aussi évaluées.

Prévention et traitement de l’hypertension artérielle chez l’aîné

Selon certaines recherches, plus de 60% des seniors âgés de 55 à 65 ans sont hypertendus tandis que plus de 70% des personnes âgées de plus de 70 ans souffrent de l’hypertension. Fort de ce constat, il existe certains traitements adaptés aux seniors pour leur permettre d’améliorer leur état de santé. Les méthodes préventives tout comme celles liées au traitement peuvent être efficaces si le senior décide de jouer sa part dans cette partition.

En premier, le senior doit réduire la consommation de sel dans ses repas. Le sel est connu pour pousser l’organisme à stocker beaucoup d’eau dans les vaisseaux, ce qui augmente la tension artérielle. En outre, l’alcool et le tabac ainsi que tous les stupéfiants détruisent les vaisseaux sanguins et augmentent la pression sanguine. Le senior qui les consomment doit cesser cela afin d’avoir une bonne santé. Les exercices physiques permettent de réduire la tension artérielle. Le senior doit donc faire beaucoup d’activités physiques pour rester en pleine forme. Il doit aussi veiller sur son alimentation et manger équilibré. Il doit favoriser la consommation des légumes, des fruits, des matières grasses d’origine végétale, etc.

La dépression chez les personnes âgées

La dépression est l’une des pathologies les plus présentes chez les personnes âgées à partir de 50 ans. C’est une maladie sous-diagnostiquée et dont les causes et symptômes peuvent être confondus à d’autres pathologies. Cependant, la dépression chez la personne âgée peut être causée par des problèmes physiologiques, sociaux et organiques. Que savoir sur cette maladie ?

Pourquoi la dépression est-elle fréquente et méconnue chez les seniors ?

Le vieillissement est un processus qui implique de nombreux changements chez la personne âgée. Entre autres, on peut citer la perte d’un proche, la perte d’autonomie et la dépendance, la cession des activités de tous les jours. Toutes ces situations peuvent causer ou favoriser la dépression. Cette dernière est associée à plusieurs troubles chez le senior et a une prévalence d’environ 15%. De plus, il est important de savoir que les conséquences de la dépression sont nuisibles à la santé lorsqu’elle n’est pas traitée. On peut citer la mauvaise qualité de vie, le risque de suicide qui est sans cesse croissant, la dépense et la perte d’autonomie, etc.

Si la dépression est une pathologie sous-diagnostiquée chez les personnes âgées, il existe plusieurs raisons à cela. Elle est considérée comme une complication possible des modes d’expression privilégiés des psychoses tardives. En réalité, bon nombre de personnes pensent que la tristesse est normale chez le senior, ce qui n’est pas vrai. Et en plus, il existe de nombreuses formes masquées de dépression qui ne se manifestent que très tardivement.

Quelles sont les causes de la dépression chez les personnes âgées ?

Il existe moult facteurs de risques de dépression chez les personnes âgées. Entre autres, les antécédents de dépression chez un jeune peuvent être une cause de dépression chronique à l’âge adulte. En plus, lorsque l’individu est atteint de pathologies chroniques neurologiques et cardiovasculaires, il est sujet à la dépression. Lorsque la vie d’une personne a été trop stressante, sujette à des traumatismes répétés, au deuil et à une vie socio-économique faible, la dépression devient facile. Il faut aussi noter que les femmes sont plus vulnérables à la dépression à l’âge adulte que les hommes.

La dépression chez une personne âgée peut être aussi liée à un ensemble de facteurs liés à l’environnement, à l’hérédité et aux troubles psychologiques. Certaines fois, des troubles de l’enfance et de la jeunesse refont surface et créent un état de dépression. Les regrets du passé, le rejet, l’isolement, et la désafférentation sont combinés à d’autres facteurs psychologiques. Tous ces facteurs peuvent causer la dépression chez la personne âgée.

Les symptômes de la dépression chez les seniors

Les symptômes de la dépression sont nombreux chez la personne âgée. Ils ressemblent à ceux d’autres maladies, et c’est la raison pour laquelle la pathologie est sous-diagnostiquée. D’après l’OMS, il existe 9 symptômes principaux de la dépression chez un individu. Au moins 5 sont nécessaires pour poser un diagnostic. Chez la personne âgée, ces 9 symptômes sont présents en plus de certains autres que le médecin traitant peut déceler. Voici quelques symptômes importants :

–          La tristesse chronique et qui est souvent suivie de douleurs et de pleurs

–          La fatigue et/ou la perte d’énergie pour réaliser les activités

–          La perte de l’appétit

–          La perte d’intérêt pour les activités de tous les jours et pour ceux qui sont souvent agréables

–          Le désir de ne vouloir rien faire de ses journées

–          Les sentiments et sensations de culpabilité ainsi que ceux de la dévalorisation

–          Les idées fréquentes de mort et de suicide

–          Les troubles de sommeil

–          Les troubles de concentration et de mémorisation (perte de mémoire)

–          Les troubles ou ralentissements psychomoteurs

–          Les troubles de l’alimentation

–          La prise abusive de l’alcool, des stupéfiants et/ou des tranquillisants

Comment se passe le diagnostic et le traitement de la dépression chez la personne âgée ?

La dépression, qu’elle soit légère ou sévère, a des symptômes connus et répertoriés. Chez un aîné, le diagnostic de cette pathologie n’est pas aisé. La raison est que le senior peut se plaindre des douleurs et troubles physiques, des pertes de mémoire, de la tristesse à cause de différentes pertes. Il faut être vraiment aguerri pour déceler la pathologie chez le senior. En outre, il est important de ne pas confondre la dépression à la déprime ou à une tristesse passagère. Lorsque les perturbations de l’humeur sont remarquées de manière fréquente sur plus de deux semaines, on peut parler de dépression. La prise en charge est alors indispensable par un professionnel.

Le traitement de la dépression chez un aîné commence le plus souvent par des médicaments antidépresseurs. Les doses des médicaments utilisés doivent être diluées pour permettre une bonne absorption et élimination des produits. A la longue, des somnifères peuvent être ajoutés au traitement. L’une des meilleures stratégies de traitement de cette pathologie chez le senior est la reconstitution du tissu familial. L’aîné doit être entouré de ses proches et recevoir leur soutien durant cette période difficile.

Trouver rapidement un médecin : mode d’emploi pour séniors

Les séniors sont des personnes sensibles. Leur bien-être et leur santé méritent un suivi régulier. C’est le rôle des médecins pour séniors. Pour en trouver un, plusieurs solutions s’offrent à vous. D’abord, vous avez la possibilité de vous rapprocher des centres spécialisés pour les soins aux séniors. Ceux-ci sont installés dans plusieurs régions. Dans ces centres de santé, les séniors bénéficient des soins de qualité à des coûts abordables. Cette solution est très efficace lorsqu’on recherche à obtenir des clarifications sur des symptômes qui semblent peu ordinaires. Par ailleurs, il est également possible de se rapprocher des associations de médecins pour personnes âgées. C’est un regroupement de professionnels de la santé spécialisés dans l’administration de soins pour les séniors. Avec eux, vous avez la garantie d’avoir gain de cause. De même, vous obtiendrez plus facilement des solutions si vous avez des préoccupations particulières. 

Trouver un médecin pour séniors : la télémédecine 

Si vous avez des difficultés à trouver un médecin pour une personne âgée, la télémédecine est un recours de choix. Elle est l’ensemble des pratiques médicales mises en œuvre par les moyens technologiques Cette solution présente de multiples avantages. Elle sert à réduire la difficulté d’accès aux soins. Puisque toutes les régions ne sont pas dotées de centre de santé. La télémédecine diminue les tracasseries qu’occasionne le déplacement des séniors vers les lieux de soin. La télémédecine offre également la possibilité de se faire délivrer une ordonnance rapidement par un médecin sans vous déplacer vers lui. Les commodités qu’offre la télémédecine viennent donc faciliter la prise en charge médicale des séniors.

Trouver un médecin pour séniors : l’hospitalisation à domicile 

L’hospitalisation à domicile est également une option de soins pour les séniors. Elle se fait uniquement lorsque l’état de santé du sénior l’exige. En d’autres termes, l’hospitalisation à domicile s’obtient sur présentation d’une prescription médicale. Dans la plupart des cas, les soins à domicile sont de type palliatif. Cependant, lorsque l’état de santé du sénior requiert la pose de pansements, il est conseillé de l’hospitaliser à domicile. L’hospitalisation à domicile peut se faire aussi après des chirurgies, des chimiothérapies, de la rééducation ou encore des soins palliatifs aux douleurs. 

Combien coûtent les soins à domicile pour séniors ?

Le coût des soins sanitaires pour séniors varie en fonction de la complexité des tâches à accomplir. Mais de manière globale, pour les séniors âgés entre 65 et 75 ans, il faut prévoir approximativement 600 euros par mois. En revanche, pour ceux âgés entre 75 et 85 ans, prévoyez au moins 1900 euros mensuellement. 

Quelles sont pathologies fréquentes chez les seniors

L’âge et le vieillissement font apparaître chez les personnes âgées un certain nombre de problèmes de santé. Certains de ces problèmes ne sont pas exclusivement liés au troisième âge. Ils peuvent également apparaître chez des personnes plus jeunes. Tout compte fait, leurs apparitions sont grandement favorisées par l’avancée de l’âge.

Les cancers font partie de ces pathologies. Les plus fréquents chez nos séniors sont les cancers colorectaux, du sein, de la prostate et de la peau. Nous avons aussi les maladies mentales comme la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer qui sont des maladies neurodégénératives touchant en grande partie les personnes âgées. Les séniors souffrent aussi souvent d’ostéoporose, d’arthrose, de polyarthrite rhumatoïde qui sont des maladies qui affectent les os et articulations. 

Le vieillissement peut favoriser également le développement de maladie cardiovasculaire ainsi que le diabète. La sénescence entraîne non seulement des maladies auditives mais aussi visuelles comme la cataracte, le glaucome, etc.

Ennuis de santé chez un senior : quand faut-il faire appel à un médecin ?

Dans la plupart des cas, il est conseillé à une personne malade de faire appel à son médecin. Lorsque le sénior commence à ressentir un inconfort inhabituel, même bénin, prévenez au plus vite son médecin. Ne vous substituez pas à celui-ci. 

Lorsque certaines maladies ont été déjà diagnostiquées, l’apparition d’autres symptômes que ceux déjà connus doit conduire à l’appel du médecin.

De même, l’aggravation des symptômes de la maladie dont souffre le sénior doit pousser à appeler son médecin.

Soins de seniors : quel personnel de santé est-il indiqué ? 

Différents membres du corps médical peuvent intervenir pour soulager ou traiter les affections d’un sénior. 

Le médecin généraliste est le premier à contacter. Habituellement, ils sont les médecins de famille et ont une connaissance parfaite de chaque membre. Il est le plus à même à apporter les soins nécessaires ou à orienter le sénior vers un autre spécialiste.

Le gériatre est le spécialiste des personnes âgées. Il intervient non seulement dans la prévention, mais aussi dans le traitement de tous les maladies et handicaps liés au vieillissement.

Les infirmières, les ergothérapeutes, les aides et auxiliaires de vie sont également indiqués pour les soins à domicile aux séniors. Pour des besoins plus spécifiques, les kinésithérapeutes et le psychomotricien peuvent entrer en jeu.

Maison de retraite médicalisée : guide pratique

Parce que tous les seniors n’ont pas le même degré d’autonomie, et parce que certains sont dépendants, des maisons de retraite médicalisées sont là pour les accueillir dans des conditions optimales et répondant à leurs différents besoins.

Ces établissements médicalisés sont le plus souvent nommés Ehpad – soit établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Une maison de retraite, d’une manière générale, est une résidence collective qui se veut le lieu d’habitation de personnes dites seniors. Ce type d’établissement comprend une chambre individuelle pour chaque résident et des espaces collectifs comme une salle à manger par exemple, des locaux dédiés au lavage du linge, etc.

De nombreuses maisons de retraite sont médicalisées et reçoivent donc le nom d’Ehpad. Ces dernières ont par conséquent conclu une convention avec le département dans lequel elles se situent et avec l’état.

Il existe différents Ehpad, ceux à caractère public, ceux gérés par des associations, et les Ehpad privés commercials.

Qu’Est-ce qu’un Ehpad exactement ? : Comme son nom l’indique, un Ehpad est un établissement qui dispose de l’habilitation pour accueillir des personnes âgées dépendantes. Actuellement, les Ehpad sont les établissements dédiés à l’accueil des personnes âgées que l’on trouve en plus grand nombre sur le territoire français.

En 2016, on compte au total 6850 maisons de retraite médicalisées, ce qui se traduit par environ 500 000 places d’hébergement.

Parce qu’elles sont médicalisées, ces maisons de retraite ont un personnel soignant qui est présent dans la structure tout au long de la journée et de la nuit. Ce personnel est là pour se charger des soins nécessaires pour chaque personne, selon les besoins personnels de celle-ci.

Cette équipe est coordonnée par un médecin, lequel a notamment pour fonction de former les différentes personnes de l’équipe afin qu’il y ait un parfait suivi de chaque résident, pour une qualité idéale de leurs soins.

A savoir que certains Ehpad n’accueillent pas les personnes aux Gir 1 et 2 (les Gir étant les groupes iso-ressources), soit les personnes les plus dépendantes. Il est, de facto, indispensable de parfaitement s’informer sur les différents Ehpad, afin de choisir pour chaque senior, celui qui est adapté à son degré de dépendance.

Les Ehpad sont des maisons de retraite conventionnées. L’obtention du statut d’Ehpad ne se fait que par la signature de la convention tripartite, en accord avec le conseil général du département dans lequel se situe l’établissement, et l’Agence Régionale de Santé.

Cette convention comprend plusieurs éléments, dont les conditions de fonctionnement de la maison de retraite du point de vue de ses finances.

En outre, l’établissement prend un engagement concernant la qualité d’accueil et la qualité des soins des résidents. Les Ehpad sont soumis à des contrôles. Le coût mensuel d’un hébergement en Ehpad est très complexe à déterminer car il repose sur trois éléments distincts, lesquels sont fixés par des institutions différentes.

Ces trois éléments sont le forfait soins, le tarif dépendance personnes âgées et le tarif hébergement. Il faut néanmoins savoir qu’une personne âgée dépendante peut bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie, ce qui lui permet de couvrir une partie du tarif dépendance.

Quels spécialistes pour quelles maladies des seniors?

Lorsque le corps vieillit, il nécessite une attention particulière, spécifique et spécialisée. En effet, il y a un âge où l’importance de la prévention redouble. C’est pourquoi il existe des médecins spécialisés pour certaines maladies touchant les seniors.

Dans une grande majorité de cas, le gériatre (spécialiste en gériatrie – branche médicale de la gérontologie), s’avère le médecin à consulter. La fonction de ce dernier est de prévenir, diagnostiquer et traiter les maladies et les affections pouvant survenir au cours de la vieillesse. En cas de maladies chroniques et non guérissables, le gériatre doit apporter le traitement adéquat pour soulager le patient afin que celui-ci est la meilleure qualité de vie possible.

Les maladies prises en charge par le gériatre sont les pathologies chroniques comme celles touchant les reins, les sens, la mémoire, le raisonnement, etc. Certaines maladies et affections nécessitent un médecin spécialisé comme les rhumatismes, très fréquents chez les seniors. Dans ce cas, le professionnel à consulter est le rhumatologue.

En vieillissant, le corps change et les années commencent à se faire sentir sur l’ossature et la masse musculaire. Les conséquences peuvent aller de la gêne répétée à des douleurs lancinantes. Les maladies prises en charge par le rhumatologue sont donc celles qui surviennent au niveau de squelette, comme l’ostéoporose et l’ostéomalacie.

Il prend également en charge les affections dégénératives (arthrose, hernie discale, etc.), et inflammatoires telle que la polyarthrite rhumatoïde. En vieillissant, il est assez fréquent que le corps développe une forme de diabète. Le médecin à consulter et par lequel être suivi pour cette maladie est le diabétologue endocrinologue. L’état de santé de la personne atteinte de diabète et les prescriptions d’examens nécessaires reposent en général sur le médecin généraliste.

Mais le traitement de la maladie et la prévention d’éventuelles complications reposent quant à eux sur le diabétologue endocrinologue. Le diabète est une maladie nécessitant une prise en charge multidisciplinaire, c’est pourquoi le médecin généraliste et le diabétologue doivent travailler en étroite collaboration. Le premier fera notamment appel au second en cas de mauvais équilibre du diabète.Le néphrologue est un autre spécialiste que les seniors sont souvent amenés à consulter. Ce dernier est spécialiste des maladies du rein, sous un aspect médical.

Le néphrologue ne fait pas de chirurgie. On le consulte en cas de maladies rénales, comme les glomulonéphrites. A savoir qu’au cours du vieillissement des modifications anatomiques (quoi que minimes) se produisent et entraînent dans la plupart des cas une diminution progressive de la filtration glomérulaire. C’est le néphrologue qui va prendre en charge ce type de cas.

Enfin, en vieillissant, de nombreuses personnes développent une Dégénérescence Maculaire liée à l’Âge (DMLA). Il s’agit d’un vieillissement de la zone centrale de la rétine qui cause un déficit visuel. La plus fréquente est la DMLA humide. Pour la prévenir il faut se faire suivre par un ophtalmologue. Si ce dernier constate l’apparition d’une dégénérescence il prescrira des injections intraoculaire de facteurs antiangiogéniques. L’injection peut se faire au cabinet ou à l’hôpital.

Qu’est ce qu’un gérontologue?

La Gérontologie est une médecine spécialisée dans les problèmes de santé des personnes âgées. Cette médecine étudie tous les problèmes de vieillissement qui peuvent avoir un impact sur la vie quotidienne et sur la santé des Seniors. La Gérontologie est une spécialisation assez récente dans le domaine de la médecine et elle est également appelée Gériatrie.

Le gériatre est un médecin spécialisé dans le vieillissement. Un gériatre a comme mission première la prévention mais aussi le diagnostic et le traitement de toutes les maladies des personnes âgées. Il se doit de soulager leurs souffrances, de prendre en main leur handicap afin de leur permettre de mieux vivre au quotidien. Le gériatre est un médecin spécialisé et qui travaille souvent dans le milieu hospitalier.

Mais il peut également exercer son métier de manière libérale ou encore dans un organisme de santé privé. Il est le médecin spécialisé dans le vieillissement et dans la prise en charge des Seniors. Les études de la gérontologie Cette spécialité médicale s’intéresse à plusieurs aspects, à savoir : le vieillissement physique : le corps a du mal à se renouveler et perd en motricité ; le vieillissement psychologique : la transformation des processus chez la personne âgée qui peuvent avoir des répercussion sur sa vie quotidiennele vieillissement comportemental :

Un changement au niveau de la personnalité, un problème à s’adapter dans un environnement et avec les autres. Permettre aux Seniors de vivre mieux. La gérontologie est une médecine qui permet donc aux Seniors de vivre mieux en prenant en charge leurs problèmes de santé, qu’ils soient d’ordre physique ou encore psychologique.

Les Gérontologues possèdent une grande connaissance en la matière et sont aptes à traiter, soulager ou encore guérir les patients les plus âgés. Il les accompagne tout au long de leur vieillesse avec un suivi et un contrôle minutieux de leur santé. Ainsi, les personnes âgées peuvent prétendre à une vie plus longue et surtout sans douleur et sans problème, dans la mesure du possible grâce à des traitement efficaces.

Les gérontologues sont de plus en plus nombreux en France face à une longévité de vie toujours plus grande.Il ne faut pas hésiter à les consulter dès lors que l’on atteint l’âge des Seniors.