Comment choisir un cercueil, quels sont les coûts ?

Le cercueil est un élément important, quel que soit le mode funéraire choisi. Si le défunt lui-même n’avait pas fait son choix de son vivant, il revient à sa famille ou la personne chargée de ces obsèques de le faire. Il faudra ainsi bien la choisir en fonction des goûts du défunt ou de ses proches puisqu’il s’agit là de la dernière image qu’il renvoie. Ce choix n’est pas toujours facile à faire puisque la douleur d’avoir perdu un être cher persiste. Découvrez les critères de choix et les coûts d’un cercueil.      . 

Pourquoi choisir un cercueil ?

Le cercueil est une obligation légale. Qu’il s’agisse de la crémation ou de l’inhumation, la législation française exige que la dépouille soit installée dans un cercueil. Cette décision est prise pour des raisons de santé, d’environnement, d’hygiène publique et pour aussi faciliter le transport à sa dernière demeure du défunt. En fonction des conditions de décès du défunt, des dispositifs doivent être pris. 

Les réglementations légales qui encadrent le cercueil

Le cercueil choisi doit présenter certaines caractéristiques définies par l’arrêté du 20 décembre 2018, l’article R. 2213-25 du code général des collectivités territoriales et le décret numéro 2018 – 966. Si le rite funéraire choisi est la crémation, la dépouille doit être installée dans un cercueil. De 18 mm d’épaisseur, biodégradable et combustible en 90 minutes au plus. De même, pour l’inhumation, le cercueil doit avoir une épaisseur de 22 mm et disposer d’une cuvette étanche, biodégradable, résistante et des dispositions doivent également être prises si le défunt était atteint d’une maladie contagieuse qui lui a pris la vie. Il doit être hermétique dans ce cas. Ceci est valable si le corps a duré plus de 6 jours après le décès ou si le préfet l’exige.

Les critères à considérer dans le choix d’un cercueil

Le choix du cercueil doit être fait selon certains critères bien précis : le type de funérailles (Inhumation ou crémation) ainsi que quelques aspects du cercueil (forme, matériaux, accessoires et ornements).

Les différentes formes de cercueil

On distingue 4 formes de cercueil : le tombeau, le parisien, le Lyonnais et l’américain. Le tombeau est la forme de cercueil la plus célèbre en France. Elle a une forme de losange, compte six côtés avec un couvercle rehaussé.

La forme parisienne est un losange classique de 6 cotées avec un couvercle plat. Cette catégorie comporte d’ailleurs les cercueils les moins coûteux.

 Le Lyonnais est encore appelé cercueil trapézoïdal ou lorrain. C’est une forme rectangulaire légèrement évasée du côté de la tête avec un couvercle légèrement surélevé. Il est très rarement utilisé en France.

 L’Américain ou le coffre est presque inutilisé en France à cause de sa structure. La législation française exige que le cercueil soit fermé tout au long des obsèques, ce qui ne peut être le cas pour une telle forme. En réalité, il possède une forme rectangulaire au couvercle bombé et fixé à une des longueurs. On pourrait donc voir une partie du corps du défunt, ce qui n’est pas toléré en France.

Les matériaux de fabrication

Quatre matériaux sont utilisés pour la conception du cercueil : le bois massif, le carton, les panneaux de particules ou de fibres.

Le bois est le matériau le plus répandu pour la fabrication du cercueil. Les modèles les plus résistants sont faits à partir de chêne et d’orme, moyennement résistant en hêtre et les moins résistants en peuplier ou en pin.

Le carton, très économique, est souvent utilisé pour la crémation. Elle est rarement utilisée en raison de sa qualité et de sa valeur très petite. Personne n’a envie de mettre un proche décédé dans une boîte en carton.

Les panneaux de particules ou les matières agglomérées sont une matière très légère. Elle est idéale pour une crémation.

Les panneaux de fibre sont obtenus à la suite d’une pression thermique exercée sur les fibres lignocellulosiques.

Les accessoires et ornements

Les accessoires et les ornements sont faits pour personnaliser le cercueil. Il s’agit des capitons, des emblèmes religieux, des poignées, des plaques informatives. Les poignées peuvent être fabriquées suivant différents modèles et doivent être au nombre de 4. Les emblèmes religieux, eux, dépendent de la religion du défunt. Les capitons font référence aux tissus qui ornent l’intérieur du cercueil. Les couleurs et les motifs sont nombreux.

Le type de funérailles

Le type de funérailles est la première chose à prendre en compte lors du choix du cercueil. Pour une inhumation, un cercueil en bois équipé de poignées en métal est judicieux. Privilégiez le chêne, l’acacia et l’orme pour l’essence. Ceux-ci résistent plus face à l’humidité. Il est cependant inutile de prendre un cercueil résistant pour une crémation puisqu’il sera incinéré et réduit en cendre de toute façon. Il est préférable d’opter pour un cercueil en matière agglomérée, en pin ou même en carton.

Le coût du cercueil

Le prix du cercueil dépend de la forme, du matériau de conception, des accessoires et des ornements. Les cercueils destinés à l’inhumation peuvent coûter entre 1500 € et 3000 €. Ce prix peut toutefois dépasser et atteindre plus de 8000 € en fonction des personnalisations. Ceux destinés à la crémation coûtent généralement entre 200 € et 1000 €.

Vous savez tout maintenant !

Laisser un commentaire