Accorder un prêt à un senior n’était pas aisé. La baisse des revenus lors de la retraite et les problèmes de santé arrivants peuvent constituer un frein à l’obtention d’un prêt. Aujourd’hui, le marché a changé et les banques se sont adaptées en proposant des offres de crédits aux retraités. Les seniors représentent une clientèle stable du point de vue financier.

En effet, une bonne partie des revenus est couverte par l’état. De par l’augmentation de leur espérance de vie, ils en deviennent une cible fiable. Les banques se sont donc recentrées sur les nouvelles exigences des plus de soixante ans. Donc, hormis les solutions classiques, elles proposent des formules de crédit coïncidant avec les nouveaux styles de vie des ainés.

Actuellement, ils peuvent avoir droit aux prêts à palier permettant l’ajustement des mensualités en fonction de la situation. Le principe est de payer plus durant la vie active afin de faire baisser les mensualités lors de la cessation des droits à la retraite. Il est possible d’envisager un prêt viager hypothécaire qui permettra d’échapper aux remboursements et, ce, jusqu’au décès.

Il est toutefois envisageable de se tourner vers un prêt viager cautionné; Il reste une solution honnête. Le Prêt à palier, concédant plusieurs échelons d’amortissement, permet de s’adapter facilement à la baisse des revenus qu’entraîne la retraite. Les mensualités du prêt en deviennent donc réduites.

Ce prêt se fait en trois étapes. La première, jusque la fin de la vie active, permet d’amortir plus et le montant reste adapté aux revenus existants. La deuxième étape correspond au départ à la retraite du premier emprunteur. Les mensualités commencent à baisser.

Voir aussi  Donner de son vivant, mode d’emploi

Ainsi, la troisième phase est le départ en retraite du deuxième emprunteur: L’abaissement des mensualités est significatif et définitif jusqu’au terme. Le Prêt viager hypothécaire s’adresse aux propriétaires d’une résidence principale, secondaire ou d’un logement destiné à la location. Très peu utilisé, il permet pourtant d’obtenir un crédit sans justificatifs.

Seul le bien immobilier est légitime. Le montant du prêt dépend donc de la valeur du bien. Il est donc nécessaire d’obtenir une expertise de ce dernier. Cette estimation est à la charge de l’emprunteur. Ce prêt est innovant car aucun remboursement ne fait office, ce jusqu’au décès du/des emprunteurs.

Il est important de contacter son notaire et de prendre conseil auprès de lui avant de se lancer dans l’aventure. Le Prêt viager hypothécaire a ses avantages ( l’assurance n’est pas exigée, l’état de santé des emprunteurs n’est pas requit, le prêt est accordé sans conditions de revenus, etc) et ses inconvénients ( les frais de dossiers restent élevés, les taux usités sont au dessus du marché, le bien perd de sa valeur, l’héritage, pour les héritiers, est moindre et, en cas de vente ou donation, le capital restant doit être remboursé, etc ).

Le prêt viager cautionné, réservé aux emprunteurs propriétaires de plus de soixante ans, reste une bonne alternative aux prêts classiques. Avec des frais de dossier peu élevés, il permet, même avec des revenus modestes, de bénéficier d’un financement adapté à la valeur du logement.

La situation financière de certains retraités les pousse à envisager un crédit. Les banques, font actuellement le nécessaire pour aider cette catégorie fragilisée. Les contrats d’assurance décès invalidité, proposés, s’adaptent et peuvent garantir l’emprunteur jusque 90 ans. Il est important de se renseigner auprès des banques avant de se diriger vers un emprunt.

Voir aussi  Droits de succession : mode d’emploi

Les seniors et les retraités peuvent généralement bénéficier d’emprunts bancaires pour divers besoins, tels que l’achat d’une maison, le financement d’un projet ou la consolidation de dettes. Cependant, il convient de prendre en compte certains facteurs spécifiques à cette tranche d’âge lors de la demande de prêt. Voici un mode d’emploi général pour les emprunts bancaires pour les seniors et les retraités :

  1. Évaluation de la capacité de remboursement : Avant de faire une demande de prêt, il est important d’évaluer votre capacité de remboursement. Les banques examineront vos revenus, votre situation financière, vos actifs et vos dettes pour déterminer si vous êtes en mesure de rembourser le prêt. Il peut être judicieux de préparer vos documents financiers, tels que vos relevés de compte, vos déclarations de revenus et vos informations sur vos pensions ou rentes, pour les présenter lors de la demande.
  2. Choix du type de prêt : Il existe différents types de prêts disponibles, tels que les prêts hypothécaires, les prêts personnels ou les marges de crédit. Vous devriez choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins et à votre situation financière. Par exemple, si vous souhaitez acheter une maison, un prêt hypothécaire peut être plus approprié.
  3. Recherche de prêteurs : Une fois que vous avez déterminé le type de prêt dont vous avez besoin, vous pouvez commencer à rechercher des prêteurs. Vous pouvez consulter les banques traditionnelles, les coopératives de crédit et les prêteurs en ligne. Comparez les taux d’intérêt, les frais et les conditions de remboursement pour trouver l’option la plus avantageuse.
  4. Vérification des critères d’âge : Certains prêteurs peuvent avoir des critères d’âge spécifiques pour les prêts aux seniors et aux retraités. Assurez-vous de vérifier ces critères avant de faire une demande. Certains prêteurs peuvent fixer une limite d’âge pour la fin du prêt, ce qui signifie que vous devrez rembourser le prêt avant d’atteindre un certain âge.
  5. Garanties et garantie : Si vous avez des actifs, tels que votre maison, vous pouvez envisager de les utiliser comme garantie pour sécuriser le prêt. Cela peut augmenter vos chances d’obtenir un prêt et de bénéficier de conditions plus favorables. Cependant, vous devez également évaluer les risques associés à la mise en garantie de vos actifs.
  6. Consultation d’un conseiller financier : Il peut être utile de consulter un conseiller financier avant de faire une demande de prêt. Un professionnel pourra vous fournir des conseils adaptés à votre situation financière et vous aider à prendre une décision éclairée.
  7. Demande de prêt : Une fois que vous avez choisi un prêteur, vous pouvez remplir une demande de prêt. Vous devrez fournir les informations requises sur votre identité, vos revenus, vos actifs et vos dettes. Soyez prêt à présenter les documents nécessaires pour étayer votre demande.
Voir aussi  Chèque Emploi Service, mode d'emploi

Il est important de noter que les conseils ci-dessus sont d’ordre général et peuvent varier en fonction des politiques spécifiques des banques et des prêteurs. Il est recommandé de contacter directement les institutions financières pour obtenir des informations précises sur les emprunts bancaires pour les seniors et les retraités.