Installer un monte-escalier : mode d’emploi

Les seniors sont fragiles, mais ils ont besoin de se déplacer d’un étage à un autre en toute sécurité. Son installation ne peut être réalisée que par un professionnel et doit être fait en tenant compte des besoins du senior. Il existe plusieurs types de monte-escaliers sur le marché parmi lesquels vous pouvez choisir le modèle à installer. Quel modèle choisir pour installer afin de limiter les risques d’accidents et de chutes dans les escaliers à la maison ?

Les types de monte-escalier qui existent

Tout d’abord, il est important de noter que tous les appareils ne sont pas adaptés à tous les moteurs ou appareils de monte-escaliers. C’est la raison pour laquelle il faut bien choisir celui à installer chez soi.

–          La chaise élévatrice : c’est le type d’appareil qui sied à toutes les maisons. Il permet d’aller d’un étage à l’autre en toute sécurité et il est facile à installer.

–          Le monte-escalier droit : c’est le modèle le plus vulgarisé sur le marché. Il est installé sur un escalier droit ayant un rampant de marches. La montée vers l’étage se fait en ligne droite. Pour l’installer, la largeur de l’escalier doit être d’au moins 65 cm.

–          Le monte-escalier en colimaçon : c’est un type d’appareil qui est installé sur les escaliers en colimaçon. Ces derniers sont fréquents dans les maisons contemporaines de nos jours. Ce monte-escalier est doté de rails cintrés en continu pour suivre la spirale lors de la montée vers l’étage.

–          Le monte-escalier tournant : c’est le type de monte-escalier le plus vendu en France. Dans la plupart des maisons françaises, les escaliers sont orientés et ont de nombreux pans avec des paliers. Grâce à cet appareil, il est facile de monter et de descendre les escaliers en toute sécurité. Cet appareil peut monter les virages sans grandes difficultés.

–          Le monte-escalier debout ou encore la plateforme monte-escalier : il s’agit d’un type d’ascenseur pour escalier. Il est adapté pour les seniors en chaises roulantes. C’est un dispositif solide permettant l’accès aux étages en toute sécurité. Cependant, son installation est compliquée.

–          Le monte-escalier pour extérieur : c’est un modèle conçu pour résister aux rayons UV, à la pluie, au gel et à toutes les intempéries. Il permet au senior d’aller dans son jardin ou sur le balcon, etc.  

Comment choisir le monte-escalier à installer chez soi ?

Le choix d’un monte-escalier tient compte de plusieurs critères. Le premier élément à considérer est la sécurité. C’est la raison pour laquelle, quel que soit le modèle choisi, la ceinture de sécurité sur le siège élévateur et le coupe-circuit sont indispensables. Ensuite, les fonctionnalités de l’appareil sont un véritable indicateur de choix. Les modèles électriques sont les plus prisés parce qu’ils sont dotés d’un système à rails fixés sur les marches permettant la mobilité de l’élévateur.

Comment se fait l’installation d’un monte-escalier ?

L’installation d’un monte-escalier est réalisée par un professionnel. Même si les travaux ont l’air simple, ils sont complexes et nécessitent assez de temps pour que le travail soit bien fait. La première étape de l’installation consiste à demander un devis aux professionnels. Le devis vous informe sur le type de monte-escalier adapté à votre maison, les normes sécuritaires à prendre en compte, la durée des travaux, le coût total de l’installation, etc.

Ensuite, il y a l’étape de fabrication du monte-escalier sur mesure pour votre logement. Dès que la fabrication est terminée, le professionnel arrive chez vous pour les travaux d’installation. Le spécialiste arrive avec tous les équipements nécessaires pour les travaux d’installation. Il commence par poser les rails. C’est une étape de suivre les règles de sécurité de manière stricte. La vérification des rails est réalisée après la pose pour s’assurer qu’il est stable et que son acheminement suit la ligne de l’escalier.

Le fauteuil est posé, ajusté et fixé sur le rail. L’expert se charge de vérifier que le fauteuil est bien installé après l’avoir bien vissé. La vérification des points d’arrêt et des options de vitesse est ensuite faite. L’expert va alors utiliser le monte-escalier lui-même pour apprécier son fonctionnement.

L’installation ne se résume pas à ces travaux précités. Le spécialiste effectue aussi les services de maintenance et de conseil aux seniors. Notez bien que le professionnel choisi doit répondre à certaines obligations. Entre autres, l’appareil doit être équipé d’un interrupteur de verrouillage, le monte-escalier doit être doté d’une fonctionnalité lui permettant de s’arrêter lorsqu’il détecte un dysfonctionnement.

Les aides financières relatives à l’installation d’un monte-escalier

Les monte-escaliers sont onéreux et tout le monde ne peut pas se l’offrir. Fort heureusement, il existe des subventions et aides financières permettant de les acquérir. Parmi eux, on peut citer :

–          les aides des assurances

–          les aides des caisses de retraite,

–          les aides de l’ANAH,

–          la CAF (Caisse d’Allocation Familiale),

–          les aides fiscales

–          les aides d’assistance à la mobilité

Laisser un commentaire