Comparer les mutuelles pour les retraités, quels critères?

Quand s’approche l’âge de la retraite, la question du choix de la mutuelle se pose. L’arrêt de l’activité professionnelle se traduit souvent par une baisse du pouvoir d’achat tandis que l’âge avancé expose à plus de dépenses de santé. D’où la nécessité de bien choisir sa complémentaire santé.

Opter pour un prestataire plutôt qu’un autre repose sur des critères bien déterminés. Les couvertures indispensables. Les dépassements au niveau des honoraires des médecins ou des frais de chambre lors d’une hospitalisation sont très fréquents. Or, ces dépenses augmentent de manière conséquente la note, surtout si l’établissement pratique des honoraires libres.

Dans le choix de la mutuelle, il faut que l’hospitalisation figure parmi les garanties proposées par le prestataire. Certaines dépenses ne sont pas, ou sont très peu couvertes par l’assurance maladie. D’où la nécessité d’avoir un complémentaire santé. Il en est ainsi des équipements optiques, des prothèses dentaires ou encore de l’appareillage auditif.

La mutuelle qui propose de couvrir ces dépenses devrait avoir la faveur du futur retraité.Les couvertures optionnelles, mais intéressantes. Les frais de consultation vers des médecins spécialistes comme le cardiologue, l’urologue ou le rhumatologue devraient être couverts par la mutuelle pour retraités. Il en est de même pour les bilans globaux que tous les seniors devraient faire périodiquement et qui peuvent être très lourds si ils ne sont pas couverts par le complémentaire santé.

Les dépistages usuels et réguliers comme celui du cancer devraient également faire partie des couvertures proposées par le prestataire. Il est également intéressant que certaines dépenses de santé comme les soins dentaires ou optiques, l’assistance en cas de maladie grave, la médecine douce ou certains vaccins non habituels soient comprises dans la couverture médicale. Ces charges peuvent gréver le pouvoir d’achat si elles ne sont pas remboursées, même en partie.

Une couverture adaptée à ses besoins. Au-delà des offres basiques proposées par les mutuelles de santé, il faut que la couverture soit adaptée aux besoins spécifiques de chaque personne. Pour cela, le mieux serait de faire un bilan complet pour avoir sa situation afin de pouvoir situer ses besoins en matière de couverture. Si le futur retraité dispose déjà d’une mutuelle familiale qui couvre conjoint et enfants à charge, il est évident qu’il devra changer de contrat d’assurance.

De nombreuses garanties proposées dans le contrat initial sont obsolètes car il n’y a plus d’enfant à charge. De plus, les besoins en terme de couverture médicale augmentent avec l’âge, d’où la contraction d’une nouvelle formule auprès d’une mutuelle. Par ailleurs, un bilan médical est indispensable avant la signature de tout nouveau contrat d’assurance maladie.

Ce bilan déterminera les besoins présents et surtout futurs du retraité et de savoir quels types de couverture il faudra prioriser. Les conseils des médecins généralistes ou spécialistes sont les bienvenus pour aider à choisir les formules adaptées à chaque personne. Il faut à tout prix éviter de prendre des formules trop générales car les antécédents familiaux et médicaux seront des paramètres importants pour couvrir les risques futurs. Une mutuelle selon le budget.

Le coût de la mutuelle est évidemment un paramètre à ne pas négliger dans le choix d’une mutuelle pour retraités. Il est intéressant d’avoir toutes les couvertures contre tous les risques, mais cela va évidemment augmenter considérablement les charges à payer. Ainsi, il faut bien cerner ses besoins et en fonction de cela scruter les offres proposées par les différents prestataires.

Pour cela, de nombreux outils sont à disposition des seniors, comme les sites comparateurs de mutuelles, les annuaires professionnels ou encore les spots publicitaires. Les comparateurs en ligne sont les plus intéressants dans la mesure où ils regroupent en un seul lieu plusieurs prestataires. Ils permettent également de choisir les options et de comparer leurs coûts et de se faire une idée exacte du montant de la cotisation mensuelle qu’il faudra payer.

Laisser un commentaire