La donation est un acte par lequel une personne transmet la propriété d’une partie ou de la totalité de ses biens à une autre, de son vivant. En tant que senior, c’est l’un des moyens par lequel vous vous assurez que tous vos biens sont entre de bonnes mains. La donation est un acte irréversible et donc un acte très sérieux. C’est la raison pour laquelle vous devez connaître tous ses contours avant de le faire. Que savoir sur la donation et les types de donations qui existent ?

La donation : définition, clauses et obligations

La donation est la transmission d’un de ses biens ou leur totalité à une ou plusieurs personnes de son vivant. Celui qui donne ses biens est appelé donateur et celui qui reçoit le don est appelé donataire. La donation peut porter sur différents types de biens, qu’ils soient mobiliers ou immobiliers. Par exemple, vous pouvez décider de donner un immeuble, des bijoux, des meubles, etc.

Vous pouvez faire des dons à vos enfants, à votre partenaire de vie, aux membres de votre famille, à une église, à une organisation caritative, à une association, etc. Parce que c’est un acte définitif, il est important de prendre en considération tous les contours avant de faire un don.

Afin de préserver vos biens et de sécuriser vos dons, il existe une large gamme d’obligations et de clauses que vous pouvez mettre à la charge de votre donataire. Par exemple, il y a les clauses d’attribution, de donation hors part successorale, d’assistance, avec réserve d’usufruit, de retour conventionnel, etc. C’est pour cette raison que vous devez consulter un professionnel pour vous accompagner dans cette opération.

Zoom sur les différents types de donation

Pour sécuriser votre transmission et vous assurer que vos mains seront entre de bonnes mains, il existe des types de donations que vous pouvez explorer.

–          La donation simple : c’est l’une des opérations les plus simples qui existent en termes de donation. Elle consiste au fait que le donateur transmet une partie ou la totalité de son patrimoine à une ou plusieurs personnes de son vivant. Cette action est irrévocable et peut concerner l’argent, les bijoux, les meubles, les biens immobiliers, etc. La donation simple doit être rédigée par un notaire. Elle est considérée comme une avance sur la part d’héritage qui est un droit de votre bénéficiaire. Ainsi, tous les biens faisant l’objet de donation simple doivent être pris en compte lors de votre succession. Ainsi, elle permettra de calculer la valeur du montant qui revient à chacun de vos héritiers.

Voir aussi  Faut-il vendre son bien immobilier en viager ? Comment procéder?

–          La donation au dernier vivant ou la donation entre époux : il s’agit d’une donation qui ressemble beaucoup à un testament parce qu’elle prend effet seulement à votre décès. Sa particularité, c’est qu’elle est révocable sauf dans le cadre d’une donation par contrat de mariage. C’est un contrat qui permet de vous protéger mutuellement et il augmente la part légale à laquelle votre conjoint pourra prétendre sur votre succession. En outre, cette donation permet de protéger votre conjoint après votre mort, et lui permet d’avoir droit à ce qui vous appartient.

–          La donation-partage : c’est un type de transmission qui est établi par acte notarié. La donation-partage permet de partager vos biens de manière équitable entre tous vos héritiers de votre vivant. Elle permet d’assurer la paix dans votre famille après votre mort, surtout d’éviter les conflits relatifs à l’héritage. Entre autres, elle permet à tous les bénéficiaires de recevoir la part du patrimoine qui leur revient de votre vivant. En plus, elle est simple et accessible, ce qui vous permet d’accorder des biens à plusieurs générations au sein de votre famille. En plus, avec la donation-partage, il est possible de réintégrer les donations simples antérieures. Avec la donation-partage, la valeur des biens est fixée au moment de la donation et non au jour du décès du donateur.

–          La donation manuelle : le don manuel permet à une personne de transmettre une partie ou la totalité de ses biens à une ou plusieurs personnes de son choix. Par exemple, un senior peut décider de céder un de ses appartements à un de ses filleuls ou donner ses meubles à un de ses amis, etc. Le don manuel permet de donner toutes sortes de biens tels que les obligations, les véhicules, les actions, l’argent, etc. Pour ce type de donation, vous n’avez pas besoin de consulter un notaire pour assurer l’opération. Vous n’avez pas non plus besoin de faire une déclaration au fisc. Cependant, lorsque la valeur de cette donation est importante, il vaut mieux passer par les services d’un professionnel. En outre, en faisant une déclaration de la donation manuelle, vous pourrez profiter de certains abattements.

Voir aussi  Dépendance, mode d'emploi

Il existe différentes solutions relatives aux donations. En fonction de ce que vous voulez, choisissez la meilleure méthode. En plus, n’hésitez pas à consulter un professionnel qui saura mieux vous diriger et vous conseiller. 

Faire une donation à ses proches est un acte généreux et gratifiant. Cela peut être un moyen de soutenir financièrement vos proches, de transmettre un héritage ou de planifier votre succession de manière équitable. Voici un guide pratique pour vous aider à effectuer une donation à vos proches :

  1. Comprenez les différents types de donations :
    • Donation d’argent : Il s’agit de donner de son vivant une somme d’argent à une personne de votre choix. Cette somme peut être donnée sous forme de chèque, de virement bancaire ou en espèces.
    • Donation de biens immobiliers : Si vous souhaitez donner un bien immobilier (maison, terrain, appartement) à un proche, vous devrez passer devant un notaire pour officialiser la donation.
    • Donation de biens mobiliers : Vous pouvez également donner des biens mobiliers (voitures, meubles, bijoux, etc.) à vos proches. Cela peut se faire par une simple remise en main propre avec un acte de donation écrit.
  2. Identifiez les bénéficiaires : Déterminez qui seront les bénéficiaires de votre donation. Il peut s’agir de membres de votre famille, de vos enfants, de vos petits-enfants ou de toute autre personne proche.
  3. Consultez un professionnel : Il est recommandé de consulter un professionnel du droit, tel qu’un notaire ou un avocat spécialisé en droit des successions, pour obtenir des conseils juridiques adaptés à votre situation. Ils pourront vous guider tout au long du processus de donation et s’assurer que tout est fait légalement.
  4. Évaluez les implications fiscales : Avant de faire une donation, il est important de prendre en compte les implications fiscales. Dans de nombreux pays, les donations peuvent être soumises à des taxes et impôts. Renseignez-vous sur les lois fiscales en vigueur dans votre pays pour comprendre les conséquences financières de votre donation.
  5. Préparez les documents nécessaires : Une fois que vous avez décidé de faire une donation, vous devrez préparer les documents nécessaires. Cela peut inclure un acte de donation écrit, un inventaire des biens donnés et toute autre pièce justificative requise par la loi.
  6. Enregistrez la donation : Selon les lois de votre pays, vous devrez peut-être enregistrer la donation auprès des autorités compétentes. Cela garantira sa validité juridique et évitera tout litige ultérieur.
  7. Informez vos proches : Communiquez clairement avec les bénéficiaires de votre donation pour les informer de votre intention. Cela leur permettra de comprendre vos motivations et d’être préparés à recevoir la donation.
  8. Faites le suivi de la donation : Après avoir effectué la donation, conservez une copie de tous les documents pertinents et suivez les démarches nécessaires pour vous assurer que la transaction est finalisée.
Voir aussi  Calculer sa retraite

Il est important de noter que les lois et réglementations concernant les donations peuvent varier d’un pays à l’autre. Assurez-vous de vous informer sur les lois applicables dans votre juridiction et de consulter un professionnel pour obtenir des conseils personnalisés.

2 Commentaires sur “Faire une donation à ses proches : guide pratique

  1. Pingback: Transmettre son patrimoine à ses enfants - Le retraité - magazine et services pour les retraités %

  2. Pingback: Organiser sa succession, mode d'emploi - Le retraité - magazine et services pour les retraités %

Laisser un commentaire