Perdre peu à peu son autonomie n’est pas facile à vivre pour les personnes âgées et leurs proches.   Certains d’entre ces seniors ont besoin de soins particuliers et d’assistance permanents qu’ils ne sont pas souvent capables de se fournir seuls.  Plusieurs sont confinés dans les maisons de retraite et d’autres, à leurs domiciles.

La situation de ces seniors en perte d’autonomie préoccupe beaucoup les États européens. Il existe en effet des aides sociales légales comme l’APA en Europe pour leur permettre de mieux vivre, ce dernier n’étant accessible qu’au GIR. 

Découvrez tout sur le GIR et ses conséquences pour un senior.

GIR : Les grandes lignes

Le GIR (Groupe Iso-Ressources) fait référence au niveau de dépendance d’une personne âgée. Il permet de connaître les besoins de ces dernières à faire des activités élémentaires au quotidien.

Une fois qu’il est déterminé et sous certaines conditions, le sujet peut réclamer une Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) ou toutes aides sociales légales à personne âgée. Le GIR varie de 1 à 6 avec le GIR 1, le plus groupe de la plus grande dépendance et le GIR 6 le plus petit.

Smiling senior man staying in nursing home

Comment s’évalue le Niveau de dépendance d’une personne âgée (GIR) ?

L’examen du GIR se fait à domicile par une équipe médico-sociale ou par un médecin dans une maison de retraite. Pour déterminer le niveau de perte d’autonomie d’une personne âgée, le professionnel se sert de la grille AGGIR (Autonomie Gérontologique Groupes Iso-Ressources).

En effet, il s’agit d’un questionnaire qui s’appuie sur 17 variables pour mesurer le degré de dépendance du senior. Dix d’entre elles sont appelées variables discriminantes et  sont véritablement prises en compte lors du calcul puisqu’elles sont relativement liées à la dépendance psychique, physique et mentale. Les sept autres sont appelés variables illustratives (accessoires)  et ne permettent que  d’établir un plan d’aide dans des cas particuliers. 

Les 10 aptitudes discriminantes évaluées par la grille de AGGIR

1- sortir des paroles sensées, logiques et agir de tel  selon les normes définies par la société : communication et cohérence

Voir aussi  Droits de succession : mode d’emploi

2- Repérer le cadre spatio-temporel dans lequel elle se retrouve : Orientation

3- faire sa toilette : toilette

4- s’habiller et se déshabiller toute seule : habillage

5- se servir de la nourriture et manger  : Alimentation

6- Assurer l’élimination fécale et urinaire puis se nettoyer : Hygiène

7- S’asseoir, se lever, se coucher : les transferts

8- Se déplacer avec un fauteuil roulant, un déambulateur ou une canne : déplacement intérieur

9- se déplacer toute seule hors de son domicile : déplacement extérieur

10- utiliser un outil de communication extérieur comme la sonnette, le portable, l’alarme afin d’alerter en cas de besoin : communication à distance

Les 7 variables illustratives

1-Commander ou prendre  un moyen de déplacement  collectif ou individuel

2-Pratiquer des activités culturelles, distractives, sociales …

3-Faire le ménage 

4-Suivre  volontairement son traitement ( indiqué par son  médecin)

5-Se préparer son repas et se servir  volontairement

6-Gérer ses biens , ses affaires , son budget …

7- Acheter volontairement des biens

Chacune des 17 rubriques du formulaire (de la grille AGGIR) est noté en fonction de certains critères de A à C avec;

La note A qui indique que la personne âgée se débrouille seul, correctement, habituellement et totalement

La note B qui indique que le senior se débrouille partiellement ou non correctement ou non habituellement 

La note C qui signifie que la personne âgée est dépendante

À quoi correspondent les résultats de la grille AGGIR ?

Les résultats de la grille de AGGIR indiquent le groupe de GIR auquel appartient une personne âgée. Comme dit plus haut, ils sont au nombre 6.

GIR 1 : la personne âgée a perdu toute autonomie et présente des troubles mentaux et physiques avancés. Elle est alitée et par conséquent, une assistance permanente lui est indispensable

GIR 2 : Deux possibilités : Soit le senior est confiné au lit ou dans un fauteuil roulant et une partie de ses facultés mentales est encore fonctionnelle. Soit, il peut toujours se déplacer, mais ses capacités mentales sont extrêmement altérées.

Voir aussi  Bien choisir sa maison de retraite

GIR 3 : la personne âgée dispose de la majorité de ces aptitudes mentales, mais a besoin d’une assistance pour effectuer les tâches quotidiennes (ménages , toilettes…) 

GIR 4 : la personne âgée a conservé la plus grande partie de ses facultés mentales et un peu de ses capacités physiques. Il a néanmoins besoin d’aide (effectuer des mouvements, les tâches ménagères et préparer sa nourriture) au quotient.

GIR 5 : la personne jouit de toutes ses capacités physiques et mentales et est plus ou moins autonome. Il a quand même besoin d’aides pour effectuer certaines tâches domestiques.

GIR 6 : la personne âgée est autonome et peut effectuer toutes ses tâches quotidiennes

Le GIR : Quelles sont ses conséquences pour les personnes âgées ?

La décision d’évaluation du GIR provient d’une demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie APA. Que vous soyez confinée dans votre domicile ou internée dans une maison de retraite ou un quelconque établissement pour personne âgée, c’est une équipe médico-sociale ou un médecin qui s’en charge.

Après l’examen du niveau de dépendance, seules les personnes âgées appartement au groupe GIR 1/2/3/4 peuvent prétendre à une APA. Bien entendu, vous devez être résidentes françaises et réunir au moins 60 ans. En fonction du groupe dans lequel vous êtes classée, une somme mensuelle spécifique vous  est attribuée comme APA

663 € pour le groupe GIR 4

993 € pour le groupe GIR3

1375 € pour le groupe GIR 2

1713 € pour  le groupe GIR 1

Les personnes âgées appartenant au groupe GIR 5 et 6 ne sont pas éligibles à l’APA. Elles peuvent néanmoins prétendre à d’autres types d’aides financières  autres que celle-ci.

Le GIR, ou Groupe Iso-Ressources, est une évaluation utilisée en France pour déterminer le degré de dépendance d’une personne âgée. C’est un outil qui permet de mesurer les besoins d’aide d’une personne dans les actes de la vie quotidienne, tels que se lever, s’habiller, se laver, se déplacer, etc.

Voir aussi  Qu’est-ce qu’un prêt viager hypothécaire ? Quel intérêt pour les seniors ?

Le GIR est établi par un professionnel de la santé, généralement un médecin, lors d’une évaluation appelée « évaluation de la perte d’autonomie ». Cette évaluation prend en compte différents critères, tels que la capacité de la personne à réaliser certaines activités, sa mobilité, sa capacité à communiquer, etc. En fonction des résultats, la personne se voit attribuer un niveau de GIR, allant de GIR 1 (personnes les plus dépendantes) à GIR 6 (personnes les moins dépendantes).

Les conséquences pour une personne âgée d’être évaluée avec un GIR plus élevé sont les suivantes :

  1. Accès à des aides et à des prestations : Selon le niveau de GIR, la personne peut avoir droit à différentes aides et prestations, notamment l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) qui permet de financer des services d’aide à domicile, des aides techniques, des adaptations du domicile, etc.
  2. Orientation vers des structures adaptées : Un GIR élevé peut conduire à une orientation vers des structures médicalisées telles que les maisons de retraite, les résidences autonomie ou les unités de soins de longue durée. Ces structures offrent un encadrement et une prise en charge adaptés aux besoins de la personne.
  3. Besoin accru de soutien : Une personne avec un GIR plus élevé a généralement besoin d’un soutien plus important dans les activités quotidiennes. Cela peut nécessiter l’intervention de professionnels de la santé, d’aides à domicile ou de membres de la famille pour aider la personne dans ses activités quotidiennes.

Il est important de noter que le GIR n’est pas une mesure définitive et peut être réévalué au fil du temps en fonction de l’évolution de la situation de la personne. L’objectif principal de l’évaluation du GIR est d’identifier les besoins spécifiques de la personne âgée et de mettre en place les mesures d’accompagnement appropriées pour favoriser son bien-être et son autonomie.

Un commentaire sur “Qu’est-ce que le GIR ? Quelles conséquences pour une personne âgée ?

  1. Pingback: Quel est le coût d'une maison de retraite? - Le retraité - magazine et services pour les retraités %

Laisser un commentaire