Calculer sa retraite.

Il est avéré que le calcul du montant de retraite est une opération complexe qui n’est souvent pas à la portée de tous. Heureusement, des techniques de calcul et des outils de mesure plus ou moins précise peuvent être d’une grande aide pour finaliser le calcul d’une retraite.

Avant tout, il faut savoir que le montant d’une retraite consiste en l’addition de deux composantes financières : la retraite de base et la retraite complémentaire. Les deux volets de la retraite n’ont cependant pas la même méthode de calcul. Si la retraite complémentaire est calculée directement puis versée par l’ARRCO (tous les salariés, y compris les cadres) ou l’AGIRC (les cadres uniquement), la retraite de base est beaucoup plus difficile, car dépendante de la somme du salaire annuel moyen, de la durée d’assurance retraite et du taux de la pension (ou taux de liquidation).

Pour le calcul de la retraite de base dans le régime général, la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) tient donc compte de trois paramètres : le salaire annuel moyen (SAM), le taux de liquidation (T) applicable au revenu et la durée d’assurance au régime général (D). De ce dernier paramètre ressort un autre : celui de la durée d’assurance maximum (Dmax). Ainsi, le calcul de la retraite de base repose sur la formule suivante : SAM x T x (D/Dmax).

En outre, il faut savoir que la retraite de base peut être cotée à taux plein lorsque la personne concernée remplit les conditions d’âge de la durée d’assurance et a atteint le nombre de trimestres cotisés requis dans le régime général. Dans la plupart des cas, la retraite de base est aussi influencée par trois paramètres : – un coefficient de proratisation si la personne concernée n’a pas atteint le nombre de trimestres requis dans le régime général pour l’obtention d’une retraite complète ;- une décote lorsqu’elle n’a pas atteint le nombre de trimestres dans tous les régimes confondus afin d’avoir une retraite à taux plein ;- une surcote lorsque la personne concernée a continué à exercer alors qu’elle a déjà rempli toutes les conditions requises par une retraite à taux plein.

Voir aussi  Services séniors à Bordeaux

Après avoir calculé le montant de la retraite de base, il faut désormais estimer le montant de la retraite complémentaire qui est régie par les régimes complémentaires obligatoires de l’ARRCO et de l’AGIRC.

Dans ces deux régimes, la retraite complémentaire se calcule en fonction d’un système de points qui dépend de la carrière de la personne concernée dans le secteur privé. Durant la retraite, les points comptabilisés par l’ARRCO ou l’AGIRC sont additionnés, résultant ainsi en un total des points. Cette dernière valeur est ensuite multipliée par la valeur de point comptabilisée à la date de départ à la retraite (c’est-à-dire au moment du calcul).

En pratique, dès son début de carrière dans le secteur privé, un salarié cadre ou non cadre est inscrit auprès d’une caisse de retraite complémentaire obligatoire. Après avoir cotisé pendant toute sa carrière, il reçoit ensuite, chaque année, un relevé des points acquis et des cumuls avec les points obtenus. Une fois au départ à la retraite, le salarié verra ses cotisations transformées en points de retraite qui seront ensuite additionnés dans le compte des points.

Pour leur part, les cadres qui cotisent à la fois à l’ARRCO et à l’AGIRC effectuent la même méthode de calcul avec leurs points et additionnent les deux totaux. Pour le calcul de la retraite complémentaire, trois paramètres essentiels sont pris en compte par les régimes complémentaires obligatoires : le salaire brut soumis à cotisations (SBSC), le taux de cotisation (T) et le prix d’achat d’un point (P). Ainsi, le montant de la retraite complémentaire se calcule selon la formule : SBSC x (T/P).

Voir aussi  Validation de trimestres de retraite : mode d'emploi

Calculer sa retraite peut sembler complexe, mais il existe plusieurs étapes et outils pour vous aider à estimer vos revenus de retraite. Voici un guide pour vous aider à commencer :

  1. Collecte d’informations :
    • Réunissez tous les documents pertinents, tels que vos relevés de revenus, vos relevés de sécurité sociale, vos relevés de régimes de retraite professionnels, etc.
  2. Déterminez votre âge de départ à la retraite :
    • L’âge de départ à la retraite peut avoir un impact sur le montant de vos prestations. Consultez les lois de votre pays pour connaître l’âge de départ à la retraite normal ou préférentiel.
  3. Estimation des prestations de sécurité sociale :
    • Consultez votre relevé de sécurité sociale pour connaître le montant estimatif de vos prestations de sécurité sociale. Vous pouvez également utiliser des calculateurs en ligne fournis par les administrations de sécurité sociale pour obtenir une estimation plus précise.
  4. Évaluez vos autres sources de revenus de retraite :
    • Si vous avez cotisé à des régimes de retraite professionnels, consultez les relevés correspondants pour connaître le montant estimatif de vos prestations. Si vous avez des comptes de retraite individuels, tels que des régimes 401(k) ou des régimes IRA, estimez le montant que vous pourriez accumuler d’ici votre départ à la retraite.
  5. Calculez vos dépenses de retraite :
    • Évaluez vos dépenses mensuelles prévues à la retraite, y compris les coûts de logement, de santé, de nourriture, de transport, de loisirs, etc. Pensez également aux dépenses imprévues et aux soins médicaux.
  6. Estimation des revenus de retraite :
    • Additionnez tous les revenus de retraite estimés, y compris les prestations de sécurité sociale, les régimes de retraite professionnels et les comptes de retraite individuels. Soustrayez ensuite vos dépenses de retraite estimées.
  7. Évaluez vos besoins financiers :
    • Comparez le montant estimé de vos revenus de retraite à vos besoins financiers. Si vos revenus de retraite sont inférieurs à vos dépenses prévues, vous devrez peut-être envisager des mesures supplémentaires, comme épargner davantage ou travailler plus longtemps.
  8. Obtenez des conseils professionnels :
    • Si vous avez des doutes ou si vous souhaitez une évaluation plus détaillée de votre situation de retraite, consultez un conseiller financier ou un professionnel de la retraite. Ils pourront vous aider à établir un plan financier approprié pour votre retraite.
Voir aussi  Quelles aides pour les retraités en France?

Il est important de noter que ces étapes sont générales et peuvent varier en fonction du pays et des réglementations spécifiques. Il est recommandé de consulter les ressources spécifiques à votre pays et de demander des conseils professionnels pour obtenir une évaluation précise de votre retraite.