Dossier pratique : collectionner les timbres à la retraite

Grâce à la retraite, le temps n’est plus un frein à la créativité, la découverte et l’émerveillement. Il est alors grand temps de profiter pleinement de ce cadeau temporel pour s’ouvrir, découvrir, nourrir ou tout simplement s’adonner pleinement à ses passions. Créatif, curieux et minutieux, l’art de la philatélie vous ouvre ses portes.

Bienvenue dans un univers ou se mêle l’amour du beau et de la passion. Sous le format pourtant minime des timbres postaux, s’établit sous vos yeux une multitude d’œuvres d’art aux thématiques diverses et variées (bandes dessinées, châteaux, personnalités, faune, flore, héraldique…). Cette polyvalence de la beauté artistique réunit, par l’opulence de ses thèmes, bon nombre d’adeptes.

La philatélie est aussi l’œuvre directe d’une fierté nationale qui narre la valeur historique de chaque pays. Cet art devient alors l’historiographe naturel de chaque nation en affichant sur ses timbres comme effigies ses dirigeants, monuments, principaux hommes publics ou encore ses diverses manifestations. La philatélie archive tout au long d’une vie, l’histoire nationale de chaque province ou royaume.

Cette passion cultive chez le collectionneur une stimulation intellectuelle via les références culturelles et historiques présentes au sein des collections. Elle est aussi source de plaisante nostalgie lorsqu’elle plonge son philatéliste dans son passé, ses souvenirs, et témoigne de ses jours heureux. La philatélie est aussi le plaisir ultime des « chercheurs d’or », bon nombre de collectionneurs sont à la poursuite sans fin de « la pièce sacrée », « l’ultime ! », celle qui leur permettra de finaliser leur collection ou le timbre qui affichera la meilleure cote.

C’est un art qui allie excitation, patience mais aussi sociabilité. Nombreux sont les salons réservés à la discipline et ce, dans toute la France. D’une passion commune, s’établissent alors de véritables et sincères correspondances entre passionnés qui se vouent entraide dans leurs recherches.La passion naît parfois d’un don sentimental d’un proche : un grand-père, un oncle, une sœur qui transmet sa collection ou un timbre dans le but de voir sa pérennisation se poursuivre.

Elle peut aussi émerger d’une envie soudaine d’occuper son temps, du besoin de s’extraire de son quotidien, de s’évader et de voyager via ce support historique qu’est le timbre. Il n’existe cependant pas de bonnes ou mauvaises raisons, ni une temporalité parfaite pour débuter sa propre collection. L’apprentissage est rapide et ne demande que très peu en investissement financier.

De nombreux forums sur le net ou diverses revues spécialisées sauront vous guider lors de vos premiers pas. Qu’elle soit destinée à faire passer vos longues soirées d’hiver ou que vous décidiez soudainement de réaliser votre rêve de jeunesse en souhaitant devenir le spécialiste incontournable de l’art philatélique, la philatélie est prête à vous accueillir et à vous compter parmi ses nombreux adeptes.

Laisser un commentaire