Comment s’initier à la généalogie?

1

La généalogie est un passe-temps passionnant pour tous ceux qui s’intéressent à leurs origines et à l’histoire et aiment mener des enquêtes.Pour commencer à dresser son arbre généalogique, on part du présent pour se plonger dans le passé. Il faut tout d’abord consulter son livret de famille, dans lequel on trouve déjà quelques renseignements concernant ses propres parents. Si l’on a la chance de posséder le livret de ses parents et même celui de ses grands-parents, on peut obtenir rapidement davantage de renseignements.On peut également fouiller dans les papiers de famille, dans l’espoir de trouver des dates : par exemple, si l’on trouve un acte d’achat d’une maison, ou même une simple facture disant que son grand-père a acheté tel objet, en 1919 dans telle ville, on peut se dire qu’il a habité cette ville, qu’il s’y est peut-être marié, et cela peut donner un point de départ aux recherches…Ensuite, on se met en chasse ! C’est là que commence l’enquête proprement dite.Il est conseillé de ne pas se disperser, et de travailler branche par branche : on commence par exemple par le côté paternel, et l’on remonte le plus loin possible dans le temps, avant d’attaquer une autre branche de la famille.Si l’on connaît le lieu de naissance du grand-père, on peut supposer que ses parents se sont mariés dans cette commune : dans ce cas, on commence par rechercher les actes de mariages de la commune en question. Si l’on ne trouve pas , on élargit les recherches aux communes environnantes.Pour obtenir ces renseignements, on peut se rendre dans les mairies et demander à consulter les registres d’état civil, ou bien le faire par internet, la plupart des archives départementales étant maintenant consultables en ligne ( mais c’est quand même plus parlant de découvrir les papiers originaux…).Dans les registres d’état civil, se trouvent les actes de naissance, de mariage et de décès.Les actes de mariages sont en général les documents les plus riches en informations, puisqu’ils donnent en général le nom de jeune fille de la mariée, les noms des parents des époux et parfois le lieu où eux-mêmes se sont mariés, ce qui permet de remonter encore plus loin dans le passé.Il est parfois un peu difficile de remonter au-delà de la révolution française, certains documents ayant été perdus, et lorsqu’on arrive à cette époque, il faut se familiariser avec le calendrier révolutionnaire !Il faut penser à faire des photocopies de tous les documents intéressants pour pouvoir s’y référer par la suite. On peut aussi utiliser un classeur avec une fiche pour chaque individu.De nos jours, les recherches généalogiques sont tout de même facilitées car il existe de nombreuses aides pour les amateurs : de nombreux sites sur internet regroupent des passionnés qui mettent en commun le fruit de leurs recherches. Il existe aussi des cercles généalogiques dans de nombreux départements français, dont les membres peuvent apporter aide et conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *