hA un certain moment de la vie, se pose inévitablement la question de rester chez soi ou d’aller vivre en maison de retraite. Pour que ce choix soit complètement assumé et pour se sentir bien, il est nécessaire de bien s’informer sur les avantages et les inconvénients des maisons de retraite.

Voici quelques informations qui seront très utiles au moment de faire un choix.

Les avantages des maisons de retraite

L’avantage de vivre en maison de retraite est avant tout la sécurité. Il n’y a pas de risque pour la personne âgée d’être agressée ou victime d’un cambriolage par exemple. Les visites sont aussi contrôlées pour plus de sécurité.

Du personnel soignant est présent sur place 24h/24 et 7j/7, ce qui permet de répondre à tous les besoins de la personne dépendante et ce, à n’importe quel moment.

Une maison de retraite offre un environnement adapté aux personnes âgées (ascenseurs,…) ce qui n’est pas toujours le cas des logements privés.

Les services qui sont proposés ont pour but d’aider et d’accompagner les personnes âgées dans leurs gestes quotidiens (toilette, déplacement,…).

Une maison de retraite offre aussi la possibilité de créer des liens avec les autres résidents et avec le personnel soignant ce qui évite l’isolement et le sentiment de solitude.

La stimulation du corps et de l’esprit se fait également à travers les différents jeux et animations mis en place par des professionnels au sein de la structure.

Un séjour en maison de retraite n’est pas forcément définitif car certains établissements sont spécialisés dans les séjours courts pour une perte d’autonomie temporaire à la suite d’une opération par exemple.

Les inconvénients des maisons de retraite

Le principal inconvénient de vivre en maison de retraite reste le coût. Les frais sont généralement plus élevés qu’un maintien à domicile. Un changement de vie peut aussi avoir un effet négatif sur une personne âgée car elle est généralement très attachée à ses habitudes et à son environnement.

Voir aussi  Comment financer sa maison de retraite, les principales aides

Un emménagement en maison de retraite nécessite souvent de se séparer de quelques-uns de ses biens. En effet, une chambre ne pourra pas contenir autant qu’une maison par exemple.

Un sentiment de solitude peut aussi être ressenti à cause de l’éloignement familial. La personne peut avoir l’impression de perdre sa liberté et son autonomie.

Le manque d’effectif dans certaines maisons de retraite peut parfois engendrer une diminution de la qualité des soins ainsi que de l’attention donnée à la personne âgée.

Le choix de vivre en maison de retraite doit venir de la personne elle-même pour que le changement puisse se faire en douceur. Il est recommandé de demander conseil auprès de son médecin traitant pour être sûr de choisir un établissement adapté à sa dépendance.

Les différents réseaux de maisons de retraite

Il existe deux principaux types d’établissement : les maisons de retraite privées et publiques.

Dans le secteur privé, le statut juridique de l’établissement peut être une société commerciale ou une association à but non lucratif. Des réseaux de maisons de retraite privées portant la même enseigne peuvent se retrouver partout en France.

Dans le secteur public, la structure est toujours supervisée par un CCAS, l’Assistance Publique ou un centre hospitalier. Ces établissements sont plus ou moins médicalisés selon le niveau de dépendance des résidents qu’ils accueillent.Dans les deux cas, la DDASS effectue des contrôles réguliers pour s’assurer du respect des normes d’hygiène et du confort des résidents.

Le prix

Dans le secteur privé, le prix est fixé par l’établissement alors que dans le public celui-ci est fixé par l’Etat. Les maisons de retraite publiques sont souvent moins chères que celles privées.

Le prix est généralement proposé par jour et il comprend : l’hébergement, la restauration, les animations, les frais administratifs, le ménage,…

Voir aussi  Services pour les séniors à Strasbourg

Le prix d’une maison de retraite varie selon la situation géographique de l’établissement et selon les services proposés par ce dernier (télévision, téléphone, internet,…).

Une maison de retraite en Ile de France coûtera toujours plus chère qu’une autre située en province. Par mois, il faut compter entre 2900 et 3100 euros en Ile de France et entre 2000 et 2600 euros en province.

Les maisons de retraite travaillent avec l’assurance maladie. Les soins médicaux prodigués aux résidents sont donc pris en charge par cette dernière. Une aide au logement peut aussi être attribuée selon les revenus de la personne.

Choisir la bonne maison de retraite est une étape importante dans la vie des seniors. Cela nécessite une réflexion approfondie et une prise en compte de plusieurs facteurs essentiels pour garantir un environnement sûr, confortable et adapté à leurs besoins. Voici un guide pour vous aider à bien choisir votre maison de retraite :

  1. Déterminez vos besoins : Avant de commencer votre recherche, évaluez vos besoins personnels en matière de soins, de services et d’installations. Tenez compte de votre état de santé, de vos préférences alimentaires, de vos loisirs, de votre niveau d’autonomie, etc.
  2. Établissez un budget : Définissez votre budget en tenant compte de vos revenus, de vos économies et de l’aide financière éventuelle dont vous pouvez bénéficier. Cela vous aidera à éliminer les options qui ne correspondent pas à vos moyens financiers.
  3. Faites des recherches approfondies : Utilisez des ressources en ligne, consultez les annuaires spécialisés, demandez des recommandations à vos proches, à votre médecin traitant ou à d’autres professionnels de la santé. Collectez des informations sur les maisons de retraite disponibles dans votre région et comparez leurs services, leurs installations, leurs évaluations, leurs certifications, etc.
  4. Visitez les maisons de retraite présélectionnées : Planifiez des visites dans les maisons de retraite qui répondent à vos critères. Rencontrez le personnel, les résidents, observez l’ambiance générale, la propreté, la sécurité, la qualité des repas et des activités proposées. Assurez-vous que les installations sont adaptées à vos besoins (accessibilité, ascenseurs, équipements médicaux, etc.).
  5. Vérifiez les licences et les certifications : Assurez-vous que les maisons de retraite que vous envisagez sont autorisées et réglementées par les autorités compétentes. Vérifiez les certifications, les évaluations de qualité, les politiques de soins et les protocoles de sécurité en place.
  6. Consultez le contrat et les coûts : Lisez attentivement le contrat proposé par la maison de retraite. Assurez-vous de comprendre tous les frais impliqués, y compris les coûts d’hébergement, les services supplémentaires, les frais médicaux, etc. N’hésitez pas à poser des questions et à demander des éclaircissements si quelque chose n’est pas clair.
  7. Parlez aux résidents actuels : Si possible, discutez avec les résidents actuels de la maison de retraite pour obtenir leurs opinions et leurs expériences. Leur point de vue peut être précieux pour évaluer la qualité de vie et la satisfaction des résidents.
  8. Prenez en compte la localisation : Pensez à la proximité de la maison de retraite par rapport à votre famille et à vos amis. Une maison de retraite située près de vos proches peut faciliter les visites régulières et maintenir les liens sociaux importants.
  9. Considérez les soins médicaux disponibles : Si vous avez des besoins médicaux spécifiques, assurez-vous que la maison de retraite dispose d’un accès adéquat aux services médicaux, aux médecins, aux infirmières, etc. Vérifiez également les protocoles d’urgence en place.
  10. Fiez-vous à votre instinct : Enfin, faites confiance à votre instinct. Si une maison de retraite vous semble accueillante, chaleureuse et respectueuse de vos besoins, cela peut être un bon indicateur de la qualité des soins et du bien-être qui vous y attendent.
Voir aussi  Travailler en maison de retraite

N’oubliez pas de prendre votre temps pour prendre une décision éclairée. Impliquez vos proches dans le processus de choix et prenez en compte vos propres préférences et besoins individuels.

Laisser un commentaire